L' Agora

Forum politique de libre expression & historique sans tabou.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Bienvenue sur le forum de L'AGORA, ici, le livre de notre Histoire a toutes ses pages....

(Noël 1941​)

Exemple de quelques pages d'Histoire "occultées" dans nos livres d'Histoire.... JO 1936 à Berlin : (Au dernier moment, toutefois, le comité américain, qui craignait les équipes hollandaise et allemande, revint sur sa décision. J. Owens et R. Metcalfe furent choisis aux dépens des deux athlètes… juifs. (S. Stoller et M. Glickman)(voir photo suivante) Le Bétar en uniforme avec son drapeau à Berlin: "En Histoire, la croûte, c’est le mensonge en lui-même, le pus, c’est l’occultation qui l’accompagne. N’hésitons pas à inciser et à tout purifier …"


Le saviez-vous ? Shocked

" Les Juifs déclarent la guerre aux Allemands en 1933."

"La Judée déclare la guerre à l'Allemagne"
Discours d'Adolf Hitler contre le Nouvel Ordre Mondial.

Le saviez-vous ? Shocked
Qu'est-ce que le fascisme ? scratch - Petite leçon rapide sur le fascisme.
« Quatre années d’Allemagne d’Hitler vues par un étranger » de Cesare Santoro. study

Affiche de propagande NS: (" On y voit une série d'animaux saluer Goëring.En haut à droite: un signe disant " Vivisection interdite" ( vivisection verboten ). (" Les animaux de laboratoires saluant Hermann Göring" )

Ces Nazis Noirs qui soutenaient Hitler. scratch
La liberté d'expression au "pays des Droits de l'Homme", c'est ça.... />
...hélas, d'autres "démocraties" embastillent ses citoyens pour délit d'opinion,voyez cette vidéo >
C'est un proverbe populaire utilisé par Shakespeare: "Henry IV", Première Partie, Acte III, scène 1, page 640 édition La Pléiade, traduction de Victor Hugo: << Dites la vérité, et vous humilierez le diable. >>
Ursula Haverbeck explique pourquoi l'Holocauste est le plus grand et le plus persistant mensonge de l'Histoire.
Ursula Haverbeck, 87 ans, est condamnée à dix mois de prison ferme !
Ursula Haverbeck, surnommée en Allemagne la « mamie nazie », a soutenu lors de son procès que « le camp d’Auschwitz n’a pas été un lieu d’extermination».
L'interview Vérité de Robert Faurisson à Méta Tour.
Démocratie dictatoriale : Wolfgang Fröhlich, en prison depuis 10 ans pour délit d’opinion. scratch
Udo Voigt (NPD): Violations des droits de l'homme en Europe : Dieudonné, Fröhlich, Haverbeck.

"Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait complice des menteurs et des faussaires"​ (Charles Péguy)

« Débattre avec quelqu'un,c'est prendre le risque de changer d'avis » (Raymond Aron)

"L'Histoire est du vrai qui se déforme,et la légende du faux qui s'incarne" (Jean Cocteau)

DEVOIR DE MEMOIRE = DRESDE, les 13, 14 et 15 FEVRIER 1945.

" Dresde : Crime contre l'humanité,impuni à ce jour...."

"Souvenons-nous: Dresde 13,14,15 février 1945"

(Sur les raids aériens, lire « L’Incendie » de Jörg Friedrich aux éditions de Fallois. 2004 study ).

HELLSTORM - Tempête Infernale:ce film racontel'histoire que les vainqueurs,encore à ce jour, ne veulent pas que vous sachiez...
6 août 1945 : "Barbarie démocratique : Hiroshima " study

« Il y a quelque chose de pire que d'avoir une mauvaise pensée. C'est d'avoir une pensée toute faite. » (Charles Péguy)

"Qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche, écoutons les deux sons de cloche..."

Claude Sarraute: "notre shoa ont l'a vendu au monde entier".
Ayatollah Khamenei - "Les temps sombres sont devant nous "...
Un rabbin anti-sioniste : « la shoah a été créée par des sionistes. »

" Le professeur Faurisson a eu ​85 ans ​le 25 janvier​ 2014. Voici la vidéo qu'a composée pour lui un de nos correspondants allemands, que nous félicitons également "

" 1990, 45 ans après Nuremberg,les Sovietiques reconnaissent l'assassinat des officiers polonais dans la forêt de Katyn...."

" Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...."

L'avis de nos présidents de la république :

Nagasaki et Oradour: où est la vraie barbarie ?
SLU9AQIH6UU
Jean Jaurès : « Le courage, c’est de chercher la Vérité et de la dire ».
Les Derniers Jours du Grand Mensonge... Shocked Aucun Juif gazé - 'I'm With You'... scratch
Un valeureux guerrier pour la Vérité !! cheers

Partagez | 
 

 « Il n’y a pas eu d’extermination systématique des Tziganes »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Spartacus

Kouros
Messages : 2077
Date d'inscription : 13/03/2010
Age : 51
Localisation : Les arènes

MessageSujet: « Il n’y a pas eu d’extermination systématique des Tziganes »    Lun 25 Fév - 17:26



« Il n’y a pas eu d’extermination systématique des Tziganes »
admet l’historien Denis Pechanski.






La France Des Camps - L'internement, 1938-1946

Denis Peschanski (Editions Gallimard - 26/03/2002)





Dès lors,pourquoi interdit-on de s’interroger sur le cas des juifs ?






Très longtemps,les historiens officiels ont prétendu que 500 000 tziganes d’Europe
avaient été volontairement massacrés par les nazis dans les «camps d’extermination».
Dans les années 80, un manuel scolaire destiné aux classes de terminales affirmait :

«Certains camps sont réservés à l’extermination des Tziganes et des Juifs,
races inférieures […]. Ainsi Auschwitz,Treblinka,Sobibor,Belzec en Pologne
» *

En 1999,toutefois,un libre chercheur allemand,Otward Müller,publia une étude
dans laquelle il démontrait que ce génocide des tziganes était un mythe.**
Étant admis que la parole d’un révisionniste ne vaut rien,la presse garda le silence
et ses conclusions restèrent ignorées du public.
Mais dans l’ombre,certains chercheurs orthodoxes travaillaient.

En 2002, l’historien et journaliste Denis Peschanski publia aux éditions Gallimard
un ouvrage intitulé : La France des Camps.
Un paragraphe est consacré au « sort des Tziganes de France ».
Mais l’auteur élargit rapidement le sujet et s’intéresse au sort des Tziganes européens.
Au terme d’une discussion qui s’étale sur un peu plus de trois pages,sa conclusion est :


"Il n’y a pas eu d’extermination systématique des Tziganes. […] en fonction
des données existantes, on peut estimer qu’au total le nombre de Tziganes morts
à la suite des mesures de persécution se situe sans doute entre 50 000 et 80 000
et non autour de 500 000, le chiffre cité le plus souvent aujourd’hui"
[p. 379].



L’étude de D. Peschanski se révèle capitale pour trois raisons :



- L’auteur commence en écrivant :

« Jusqu’il y a peu,les chiffres retenus par l’historiographie n’avaient aucun fondement scientifique ; aucune recherche dans les archives ne justifiait les conclusion tirées »

(p. 376).
Plus loin, il cite les estimations avancées,pour la France, par le Mouvement
contre le Racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP).
Ce mouvement estimait à 30 000 le nombre de Tziganes qui auraient été internés
dans les camps français avant d’être envoyés pour la plupart en Allemagne où
16 à 18 000 seraient morts.

Il souligne :

« Ces chiffres n’avaient […] que peu à voir avec la réalité. […]
j’ai estimé à environ 3 000 le nombre de Tziganes qui passèrent un temps
derrière les barbelés des camps français entre 1940 et 1946 […].
Le rapport est de un à dix avec les chiffres communément retenus
»
(pp. 376-377).
C’est bien la preuve que,pendant des années,les « historiens »
ont publié des estimations ridicules lorsqu’il s’agissait de la Shoah.



- Bien que D.Peschanski croit aux chambres à gaz homicides,il avoue que
les 18 000 Tziganes décédés à Auschwitz (sur les 23 000 qui y avaient été envoyés)
« moururent, pour l’essentiel de typhus exanthématique ou de tuberculose » (p. 378).
Preuve qu’à Auschwitz-Birkenau,les taux parfois très élevés de mortalité peuvent
être expliqués par la maladie,sans qu’il soit besoin d’invoquer la magique
« chambre à gaz ».



- L’auteur révèle également que 4 300 Tziganes jugés aptes au travail furent
transférés en avril, mai et août 1944 vers Ravensbrück, Buchenwald ou Flossenbürg,
ce qui avait « réduit encore la population du camp BIIe [de Birkenau] ».

On y trouve la confirmation qu’Auschwitz II était également un camp de transit.



Le travail de l’historien exterminationniste D.Peschanski se révèle donc très important.
Car il permet de justifier la démarche révisionniste en disant :



« Puisque les historiens officiels ont tant menti à propos des Tziganes,
pourquoi serait-il interdit de s’interroger à propos des juifs ?
».








* Voy. Histoire, terminales (éd. Scodel, 1983), p. 32.

** Son étude a été publiée en version française dans Études Révisionnistes,
Volume 2 (sans nom d’éditeur et sans date), pp. 103-116.



_________________
 

L'autre Histoire :
"qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche."

http://sansconcessiontv.org/

http://robertfaurisson.blogspot.it/2014/12/une-grande-dame-allemande-ouvre-la.html
Revenir en haut Aller en bas
 

« Il n’y a pas eu d’extermination systématique des Tziganes »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L' Agora :: Discussions. :: Académie :: Histoire. :: Crimes contre la Paix/crimes de guerre & contre l'humanité.-