L' Agora

Forum politique de libre expression & historique sans tabou.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Bienvenue sur le forum de L'AGORA, ici, le livre de notre Histoire a toutes ses pages....

(Noël 1941​)

Exemple de quelques pages d'Histoire "occultées" dans nos livres d'Histoire.... JO 1936 à Berlin : (Au dernier moment, toutefois, le comité américain, qui craignait les équipes hollandaise et allemande, revint sur sa décision. J. Owens et R. Metcalfe furent choisis aux dépens des deux athlètes… juifs. (S. Stoller et M. Glickman)(voir photo suivante) Le Bétar en uniforme avec son drapeau à Berlin: "En Histoire, la croûte, c’est le mensonge en lui-même, le pus, c’est l’occultation qui l’accompagne. N’hésitons pas à inciser et à tout purifier …"


Le saviez-vous ? Shocked

" Les Juifs déclarent la guerre aux Allemands en 1933."

"La Judée déclare la guerre à l'Allemagne"
Discours d'Adolf Hitler contre le Nouvel Ordre Mondial.

Le saviez-vous ? Shocked
Qu'est-ce que le fascisme ? scratch - Petite leçon rapide sur le fascisme.
« Quatre années d’Allemagne d’Hitler vues par un étranger » de Cesare Santoro. study

Affiche de propagande NS: (" On y voit une série d'animaux saluer Goëring.En haut à droite: un signe disant " Vivisection interdite" ( vivisection verboten ). (" Les animaux de laboratoires saluant Hermann Göring" )

Ces Nazis Noirs qui soutenaient Hitler. scratch
La liberté d'expression au "pays des Droits de l'Homme", c'est ça.... />
...hélas, d'autres "démocraties" embastillent ses citoyens pour délit d'opinion,voyez cette vidéo >
C'est un proverbe populaire utilisé par Shakespeare: "Henry IV", Première Partie, Acte III, scène 1, page 640 édition La Pléiade, traduction de Victor Hugo: << Dites la vérité, et vous humilierez le diable. >>
Ursula Haverbeck explique pourquoi l'Holocauste est le plus grand et le plus persistant mensonge de l'Histoire.
Ursula Haverbeck, 87 ans, est condamnée à dix mois de prison ferme !
Ursula Haverbeck, surnommée en Allemagne la « mamie nazie », a soutenu lors de son procès que « le camp d’Auschwitz n’a pas été un lieu d’extermination».
L'interview Vérité de Robert Faurisson à Méta Tour.
Démocratie dictatoriale : Wolfgang Fröhlich, en prison depuis 10 ans pour délit d’opinion. scratch
Udo Voigt (NPD): Violations des droits de l'homme en Europe : Dieudonné, Fröhlich, Haverbeck.

"Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait complice des menteurs et des faussaires"​ (Charles Péguy)

« Débattre avec quelqu'un,c'est prendre le risque de changer d'avis » (Raymond Aron)

"L'Histoire est du vrai qui se déforme,et la légende du faux qui s'incarne" (Jean Cocteau)

DEVOIR DE MEMOIRE = DRESDE, les 13, 14 et 15 FEVRIER 1945.

" Dresde : Crime contre l'humanité,impuni à ce jour...."

"Souvenons-nous: Dresde 13,14,15 février 1945"

(Sur les raids aériens, lire « L’Incendie » de Jörg Friedrich aux éditions de Fallois. 2004 study ).

HELLSTORM - Tempête Infernale:ce film racontel'histoire que les vainqueurs,encore à ce jour, ne veulent pas que vous sachiez...
6 août 1945 : "Barbarie démocratique : Hiroshima " study

« Il y a quelque chose de pire que d'avoir une mauvaise pensée. C'est d'avoir une pensée toute faite. » (Charles Péguy)

"Qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche, écoutons les deux sons de cloche..."

Claude Sarraute: "notre shoa ont l'a vendu au monde entier".
Ayatollah Khamenei - "Les temps sombres sont devant nous "...
Un rabbin anti-sioniste : « la shoah a été créée par des sionistes. »

" Le professeur Faurisson a eu ​85 ans ​le 25 janvier​ 2014. Voici la vidéo qu'a composée pour lui un de nos correspondants allemands, que nous félicitons également "

" 1990, 45 ans après Nuremberg,les Sovietiques reconnaissent l'assassinat des officiers polonais dans la forêt de Katyn...."

" Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...."

L'avis de nos présidents de la république :

Nagasaki et Oradour: où est la vraie barbarie ?
SLU9AQIH6UU
Jean Jaurès : « Le courage, c’est de chercher la Vérité et de la dire ».
Les Derniers Jours du Grand Mensonge... Shocked Aucun Juif gazé - 'I'm With You'... scratch
Un valeureux guerrier pour la Vérité !! cheers

Partagez | 
 

  L’œuvre des infirmières nationales-socialistes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Héraclius

Kouros
Messages : 722
Date d'inscription : 10/03/2010
Age : 51
Localisation : Athèna

MessageSujet: L’œuvre des infirmières nationales-socialistes.   Ven 11 Jan - 12:00




L’œuvre des infirmières nationales-socialistes.





Question.




Dans l’une de vos études, vous affirmez que sous Hitler,
« des infirmières rétribuées visitaient les familles de la campagne
pour s’assurer la bonne santé de la progéniture ».
Vous appuyez cette affirmation par une photographie certes très belle,
mais qui ne prouve finalement pas grand-chose.
Pouvez-vous me donner davantage d’informations sur ce sujet ?





Réponse.




Sous Hitler, le service d’assistance sociale, dont le chef était M. Hilgenfeldt,
avait créé trois grands mouvements d’infirmières :

- la Croix Rouge allemande (qui ne nous intéresse pas ici),

- les infirmières nationale-socialistes (NS Schwestrenschaft,fondé le 17 mai 1934)

- et la Ligue des infirmières libres.

Ces dernières étaient rattachées à l’assistance nationale-socialiste ;
elles collaboraient aux œuvres d’assistance dans les cliniques, les sanatoriums,
les infirmeries d’usine, les pouponnières, les garderies et les autres services
d’hygiène ou d’assistance.



Les infirmières nationale-socialistes sont celles qui nous intéressent ici.
Elles s’occupaient des questions d’hygiène et d’assistance des services
communaux ; elles remplissaient la fonction d’assistantes sociales,
avec la mission de créer « un état d’esprit favorable à la natalité »,
et s’occupaient des futures mères en assurant les consultations prénatales
dans maternités.
Une fois l’enfant né, l’infirmière veillait à la santé du nourrisson et donnait
des conseils à la mère au sujet de l’alimentation et de l’hygiène.
Par la suite, elle devait assurer le suivi, écartant de l’entourage les malades
contagieux, visitant régulièrement le jeune après son entrée à l’école
et proposant l’envoi en colonie de vacances.
Une fois l’enfant devenu grand, c’est à elle qu’il devrait s’adresser
au moment de fonder une famille. [1]




La photo que j’ai publiée dans mon étude montre une infirmière nationale-socialiste.



En 1937, il y avait 8 000 infirmières alors que les besoins se montaient à 15 000.
Leur formation était la suivante : avant d’entrer dans une école,
elles devaient effectuer, comme toutes les jeunes filles allemandes
(depuis janvier 1937), un stage de « travaux ménagers »
(pour voir des clichés montrant des jeunes filles allemandes effectuant
leur stage de « travaux ménagers » : photo1, photo2).





Ce stage consistait à aider une famille de la ville et une famille rurale
afin d’acquérir « la connaissance de toutes les questions concernant
l’économie domestique et la direction ménagère ».
Une fois à l’école, les élèves commençaient par travailler dans des jardins d’enfants
ou dans des pouponnières afin d’apprendre à soigner les petits.
En même temps, elles devaient fortifier leur santé par une pratique régulière
des sports.
Ensuite, elles allaient suivre des cours destinés à leur faire acquérir
les connaissances spéciales suivant les fonctions auxquelles elles se destinaient.



La formation était entièrement gratuite, mais en contrepartie,
les élèves devaient s’engager à travailler au moins deux années comme infirmières.
Leur travail était rémunéré suivant leur ancienneté et leur grade.
Les plus volontaires (et les plus douées) pouvaient suivre des cours
dans une école de perfectionnement afin de devenir infirmière-major,
directrice ou, au plus haut, infirmière régionale de confiance du Parti.
Le versement d’une pension était en outre prévu à la retraite. [2]



--------------------------------------------------------------------------------

[1] Voy. la Westfälische Landeszeitung, 28 février 1938,
compte rendu de l’allocution de Kathe Boettger, supérieure du corps
des infirmières nationale-socialistes.


[2] Voy. la Deutsche Allgemeine Zeitung,
8 janvier 1938 et la Westfälische Landeszeitung, 28 février 1938.


_________________

Responsable du
Service de Sécurité

Revenir en haut Aller en bas
 

L’œuvre des infirmières nationales-socialistes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L' Agora :: Discussions. :: Académie :: Histoire. :: Les forces de l'Axe.-