L' Agora

Forum politique de libre expression & historique sans tabou.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Bienvenue sur le forum de L'AGORA, ici, le livre de notre Histoire a toutes ses pages....

(Noël 1941​)

Exemple de quelques pages d'Histoire "occultées" dans nos livres d'Histoire.... JO 1936 à Berlin : (Au dernier moment, toutefois, le comité américain, qui craignait les équipes hollandaise et allemande, revint sur sa décision. J. Owens et R. Metcalfe furent choisis aux dépens des deux athlètes… juifs. (S. Stoller et M. Glickman)(voir photo suivante) Le Bétar en uniforme avec son drapeau à Berlin: "En Histoire, la croûte, c’est le mensonge en lui-même, le pus, c’est l’occultation qui l’accompagne. N’hésitons pas à inciser et à tout purifier …"


Le saviez-vous ? Shocked

" Les Juifs déclarent la guerre aux Allemands en 1933."

"La Judée déclare la guerre à l'Allemagne"
Discours d'Adolf Hitler contre le Nouvel Ordre Mondial.

Le saviez-vous ? Shocked
Qu'est-ce que le fascisme ? scratch - Petite leçon rapide sur le fascisme.
« Quatre années d’Allemagne d’Hitler vues par un étranger » de Cesare Santoro. study

Affiche de propagande NS: (" On y voit une série d'animaux saluer Goëring.En haut à droite: un signe disant " Vivisection interdite" ( vivisection verboten ). (" Les animaux de laboratoires saluant Hermann Göring" )

Ces Nazis Noirs qui soutenaient Hitler. scratch
La liberté d'expression au "pays des Droits de l'Homme", c'est ça.... />
...hélas, d'autres "démocraties" embastillent ses citoyens pour délit d'opinion,voyez cette vidéo >
C'est un proverbe populaire utilisé par Shakespeare: "Henry IV", Première Partie, Acte III, scène 1, page 640 édition La Pléiade, traduction de Victor Hugo: << Dites la vérité, et vous humilierez le diable. >>
Ursula Haverbeck explique pourquoi l'Holocauste est le plus grand et le plus persistant mensonge de l'Histoire.
Ursula Haverbeck, 87 ans, est condamnée à dix mois de prison ferme !
Ursula Haverbeck, surnommée en Allemagne la « mamie nazie », a soutenu lors de son procès que « le camp d’Auschwitz n’a pas été un lieu d’extermination».
L'interview Vérité de Robert Faurisson à Méta Tour.
Démocratie dictatoriale : Wolfgang Fröhlich, en prison depuis 10 ans pour délit d’opinion. scratch
Udo Voigt (NPD): Violations des droits de l'homme en Europe : Dieudonné, Fröhlich, Haverbeck.

"Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait complice des menteurs et des faussaires"​ (Charles Péguy)

« Débattre avec quelqu'un,c'est prendre le risque de changer d'avis » (Raymond Aron)

"L'Histoire est du vrai qui se déforme,et la légende du faux qui s'incarne" (Jean Cocteau)

DEVOIR DE MEMOIRE = DRESDE, les 13, 14 et 15 FEVRIER 1945.

" Dresde : Crime contre l'humanité,impuni à ce jour...."

"Souvenons-nous: Dresde 13,14,15 février 1945"

(Sur les raids aériens, lire « L’Incendie » de Jörg Friedrich aux éditions de Fallois. 2004 study ).

HELLSTORM - Tempête Infernale:ce film racontel'histoire que les vainqueurs,encore à ce jour, ne veulent pas que vous sachiez...
6 août 1945 : "Barbarie démocratique : Hiroshima " study

« Il y a quelque chose de pire que d'avoir une mauvaise pensée. C'est d'avoir une pensée toute faite. » (Charles Péguy)

"Qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche, écoutons les deux sons de cloche..."

Claude Sarraute: "notre shoa ont l'a vendu au monde entier".
Ayatollah Khamenei - "Les temps sombres sont devant nous "...
Un rabbin anti-sioniste : « la shoah a été créée par des sionistes. »

" Le professeur Faurisson a eu ​85 ans ​le 25 janvier​ 2014. Voici la vidéo qu'a composée pour lui un de nos correspondants allemands, que nous félicitons également "

" 1990, 45 ans après Nuremberg,les Sovietiques reconnaissent l'assassinat des officiers polonais dans la forêt de Katyn...."

" Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...."

L'avis de nos présidents de la république :

Nagasaki et Oradour: où est la vraie barbarie ?
SLU9AQIH6UU
Jean Jaurès : « Le courage, c’est de chercher la Vérité et de la dire ».
Les Derniers Jours du Grand Mensonge... Shocked Aucun Juif gazé - 'I'm With You'... scratch
Un valeureux guerrier pour la Vérité !! cheers

Partagez | 
 

 Les viols des "libérateurs" au nom de la Liberté:(L'armée française à Freudenstadt)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Héraclius

Kouros
Messages : 722
Date d'inscription : 10/03/2010
Age : 51
Localisation : Athèna

MessageSujet: Les viols des "libérateurs" au nom de la Liberté:(L'armée française à Freudenstadt)   Jeu 3 Jan - 1:13




Bonjour,

Saviez-vous que l’armée française a mis le feu à la ville de Freudenstadt
en Allemagne en avril 1945 ?
L’incendie a été déclenché involontairement par des tirs d’artillerie pensant
que la ville était encore occupé, après avoir compris leur erreur les français
ont attisé le feu et ont prétexté le massacre d’Oradour.
Suite à l’incendie le pillage et le viol à été l’occupation des troupes françaises
pendant quelques jours.
Avez-vous connaissance d’autres actes que ceux-ci commis par l’armée française
en Allemagne ?

"On April 20th, 1945 French troops enter Freudenstadt (it had been left undefended) and sack the city for several days. 70 civilians are murdered, 600 German women are raped and 10% become pregnant according to Freudenstadt hospital registers.
There is a full chapter devoted to that French war crime.
The French text":


" Le pillage atteint des proportions inimaginables.
Au nom de la "loi du vainqueur", tourt est permis.
Aux Français et aux Marocains se joignent des prisonniers de guerre
polonais liberés dans le secteur de Freudenstadt.
Des femmes sont violées en grand nombre.
Certaines parviennent à y échapper en se déguisant en hommes.
Pourtant aucun document français ne reconnaît la moindre faute"....


Pour l'armée française, il n'y a eu ni pillage, ni viol.
Mais comme il y a eu de trés nombreux témoins, une justification
a été donnée:

"le sac de Freudenstadt est une vengeance de la destruction
d'Oradour-sur-Glane."


Pendant ces premiers jours d'occupation, 600 femmes sont violées.
Elles sont comptabilisées par l'hôpital de la ville et 10% d'entre elles
vont tomber enceintes.
Les officiers français restent totalement indifférents aux exactions commises
par leurs troupes.
Ils se contentent d'interdire à leurs hommes de pénétrer dans l'eglise catholique,
qui n'a pas été détruite et où le Révérend King vient en aide aux femmes
et aux jeunes filles.
Mais finalement, les abus sont tels que les officiers français placardent
des affiches dans toute la ville, qui portent un avertissement simple:
"Pillage et viol: peine de mort!"


Ceci remet du calme dans une ville detruite à 40% où, en plus des femmes violées,
70 personnes ont été assassinées.
Et aujourd'hui encore, nul ne peut savoir pourquoi la malheureuse Freudenstadt
a subi un sort aussi abominable, alors qu'elle n'était même pas défendue....


Votre "AVIS" sur ces Oradour,Maillé germaniques,etc..?


Viols en masse de Françaises en 1945 par les "libérateurs"
:
















_________________

Responsable du
Service de Sécurité

Revenir en haut Aller en bas

Héraclius

Kouros
Messages : 722
Date d'inscription : 10/03/2010
Age : 51
Localisation : Athèna

MessageSujet: Re: Les viols des "libérateurs" au nom de la Liberté:(L'armée française à Freudenstadt)   Dim 13 Jan - 13:48


- plus de 65 ans après, une mémoire… oublieuse



Plus de soixante-cinq ans plus tard, le souvenir de
« ce signalé service rendu non seulement à tout l’ordre
(bénédictin) et à l’État,mais à l’humanité tout entière
» *
est pratiquement anéanti.
Les discours et les monuments anniversaires de la seconde guerre mondiale
ne manquent pas, mais ils ne félicitent que les auteurs du bombardement insensé
qui réduisit en cendre un haut lieu de la civilisation chrétienne.
Ils venaient nous dit-on,en libérateurs contre l’oppression et la barbarie nazie,
et contre leur « politique de destruction de notre culture nationale
et de notre identité spirituelle
» (dixit K. Wojtyla) **
Les nations dites chrétiennes et civilisées prétendent faire la morale
aux autres et elles ne savent même pas dire merci !


Les crimes commis par les Alliés dans la vallée du Liri.



Mais parlons un peu de cette libération du Mont Cassin et de tout le pays
environnant que les croisés de la démocratie prétendent avoir arrachés
aux horreurs de la guerre.
On nous insinue que cette libération apportait un soulagement général :

- l’horreur de la guerre tenait surtout, voire entièrement dans la barbarie allemande
et la suavité pacifique répandait naturellement ses parfums enivrants sur les pas
des chevaliers de la civilisation chrétienne, polonais, marocains, algériens,
gorkhas, sikhs, tunisiens, français, anglais et américains.

Comment s’est passée réellement à l’époque la « libération »
de la vallée du Liri, nous le lirons dans la correspondance particulière
d’un journal belge, qui n’est certainement pas suspect d’indulgence
pour les « nazis » :



Le triste sort de la population d’Esperia.

Libre Belgique, 20 décembre 1946, page 4 (voir article):





"La population italienne a été mise en émoi par une question posée par M. Persico,
député de la Constituante, au ministre de l'Intérieur et au haut commissaire
de l'Hygiène et de la Santé publique,au sujet des victimes innocentes
de la vallée du Liri.
A la suite de cette interrogation, des enquêtes ont été menées sur place
et de pénibles révélations ont été faites par la presse.
Nous en parlons comme d'un document humain qui prouve,si cela était nécessaire,
que les épisodes atroces qui se sont vérifiés un peu partout pendant la guerre
nous ont reportés aux époques les plus sombres de l'Histoire.
La guerre déchaîne parfois chez les combattants les instincts les plus bas,
surtout si ces combattants sont des hommes vivant en dehors
de la civilisation chrétienne.

Ces révélations,désormais du domaine public,ne peuvent plus nuire
aux bonnes relations entre la France et l'Italie; d'ailleurs, les populations
qui ont souffert un des affronts les plus pénibles de cette guerre ne demandent
qu'à guérir et à oublier un épisode dont elles ont honte de parler.

Lorsque le front de bataille s'immobilisa autour de Monte-Cassino, les hommes
valides de la vallée du Liri se réfugièrent en grande partie sur les montagnes
pour échapper aux rafles des Allemands.
Il s'agissait de paysans et de bergers de bonne race qui, avant la guerre,
menaient dans leurs villages une vie dure, mais paisible.
Les femmes pleines de santé et très belles, dans leurs costumes traditionnels
aux couleurs chatoyantes, étaient travailleuses, honnêtes et pieuses.
Pendant que les hommes,au maquis,aidaient les Alliés en molestant les troupes nazies,
elles supportaient avec courage la misère et la famine dans l'espoir que,
avec les Alliés libérateurs, leurs hommes seraient rendus à leur modeste foyer.

Les Alliés arrivèrent le 17 mai 1944 ;mais c'étaient des troupes coloniales,
qui n'occupèrent pas les villages de l'endroit en libérateurs mais en soldatesque
effrénée.
Ce fut un jour de malheur pour les habitants d'Esperia, de Pontecorvo,
d'Ausonia, etc., que ce 17 mai.

Pendant quinze jours, les Alliés s'étaient battus avec acharnement pour rompre
les lignes de défense allemandes et les officiers des troupes arabes,
pour inciter celles-ci au combat, leur promettaient le pillage de la vallée du Liri.
On sait ce que cela veut dire. On sait aussi que, selon une vieille tradition,
les mercenaires arabes ont droit de proie après le combat.

La première bourgade à subir les violences des Africains fut Esperia,
un village montagneux d'environ six mille âmes :

la joie de la libération avait innocemment poussé la population restante
à aller à la rencontre de ces soldats arabes qui servaient de batteurs d'estrade
au gros des troupes alliées.
On ne peut pas décrire les scènes de sauvagerie qui se succédèrent à partir
de ce moment-là. Toute la population d'Esperia, de 10 à 70 ans, fut à la merci
de cette soldatesque qui, armée de mitrailleuses et de bombes à main,
lui donnait la chasse, le jour comme la nuit.
On entendait des hurlements et les invocations de ces malheureuses gens
qui s'efforçaient de se défendre comme ils pouvaient.
Les quelques hommes qui se trouvaient dans le village et qui tâchèrent
de s'opposer à ces actes de barbarie furent tués ou blessés.
Les officiers français,écœurés des scènes de brutalité qui se passaient
autour d'eux, n'osaient pas sortir de leurs refuges.
Au curé, qui avait demandé leur intervention en faveur de la population,
il fut répondu qu'il leur était impossible de se faire obéir à ces moments-là.
Ce curé fut lui-même victime des brutalités arabes et mourut l'année suivante,
emportant avec lui le secret de son martyre.

Dans le proche village de Picao,un prêtre parvint à se barricader dans son habitation,
dans la cour de laquelle s'étaient réfugiées 150 paysannes avec leurs animaux domestiques,
jusqu'à l'arrivée des troupes anglo-américaines.
Rien ne put mettre un frein aux actes de sauvagerie de ces forcenés armés
qui se prolongèrent pendant deux mois dans tous les villages de la contrée.
Quand les noirs américains arrivèrent dans ces localités,ils durent menacer
de leurs armes les soldats coloniaux pour les empêcher de continuer
leurs exploits qui avaient semé la terreur,la consternation et la honte
dans cette zone déjà si éprouvée par les bombardements.

Si le temps efface un pénible souvenir, les plaies du corps, au contraire,
ne font que s’aggraver sans des soins médicaux appropriés et une nourriture
saine et abondante ; d’où le cri d’alarme de M. Persico et de la presse.

Un officier français, qui commandait des troupes arabes pendant ces jours-là,
revenu sur les lieux, a pu constater l'étendue du mal fait par ses anciens soldats
et s'en est montré extrêmement affligé.

Le regret de cet officier prouve qu'il y a des actes de guerre que de vieilles
nations civilisées ne peuvent pas approuver, parce que rien ne peut les justifier.
Il y a des lois morales auxquelles aucun homme de cœur ne peut se soustraire,
sans quoi il faudrait désespérer de l’avenir de l’humanité"
.


[Fin de l’article de la Libre Belgique.]




Plus de soixante-cinq ans plus tard,ces lois morales demeurent inchangées
et transgressées tous les jours.
Ne serait-il pas bientôt temps de faire taire le mensonge,
en reconnaissant le mal où il fut ?

study scratch



*
« Le sauvetage était encore en cours, fin octobre 1943,avant la totale
destruction du couvent, quand la communauté exprima sa gratitude
à ses bienfaiteurs.

Elle leur écrivait notamment :

“Bien que notre communauté ne pense pas que les Américains et les Anglais
s’en prendront à notre couvent, elle vous présente ses remerciements pour l’aide
que vous nous avez apportée.
Si jamais le monastère devait malgré tout être détruit, ce serait non seulement
à tout notre Ordre entier et à l’État italien, mais à l’humanité tout entière
que vous aurez rendu un signalé service.
Et le fait que ce soit justement des soldats allemands qui sont les auteurs
de cette action nous réjouit grandement.” »
(Voy. Deutche National Zeitung, 12 février 1988,
cité des mémoires du Père Gereon Goldmann).



**

Karol Wojtyla (J-P II), 19 mai 2004. Voy. l’article :

« La bataille du Mont-Cassin, lutte de la Pologne pour la liberté de l’Europe »,
Zenit, agence internationale d'information
www.zenit.org/french.

_________________

Responsable du
Service de Sécurité

Revenir en haut Aller en bas
 

Les viols des "libérateurs" au nom de la Liberté:(L'armée française à Freudenstadt)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L' Agora :: Discussions. :: Académie :: Histoire. :: Crimes contre la Paix/crimes de guerre & contre l'humanité.-