L' Agora

Forum politique de libre expression & historique sans tabou.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Bienvenue sur le forum de L'AGORA, ici, le livre de notre Histoire a toutes ses pages....

(Noël 1941​)

Exemple de quelques pages d'Histoire "occultées" dans nos livres d'Histoire.... JO 1936 à Berlin : (Au dernier moment, toutefois, le comité américain, qui craignait les équipes hollandaise et allemande, revint sur sa décision. J. Owens et R. Metcalfe furent choisis aux dépens des deux athlètes… juifs. (S. Stoller et M. Glickman)(voir photo suivante) Le Bétar en uniforme avec son drapeau à Berlin: "En Histoire, la croûte, c’est le mensonge en lui-même, le pus, c’est l’occultation qui l’accompagne. N’hésitons pas à inciser et à tout purifier …"


Le saviez-vous ? Shocked

" Les Juifs déclarent la guerre aux Allemands en 1933."

"La Judée déclare la guerre à l'Allemagne"
Discours d'Adolf Hitler contre le Nouvel Ordre Mondial.

Le saviez-vous ? Shocked
Qu'est-ce que le fascisme ? scratch - Petite leçon rapide sur le fascisme.
« Quatre années d’Allemagne d’Hitler vues par un étranger » de Cesare Santoro. study

Affiche de propagande NS: (" On y voit une série d'animaux saluer Goëring.En haut à droite: un signe disant " Vivisection interdite" ( vivisection verboten ). (" Les animaux de laboratoires saluant Hermann Göring" )

Ces Nazis Noirs qui soutenaient Hitler. scratch
La liberté d'expression au "pays des Droits de l'Homme", c'est ça.... />
...hélas, d'autres "démocraties" embastillent ses citoyens pour délit d'opinion,voyez cette vidéo >
C'est un proverbe populaire utilisé par Shakespeare: "Henry IV", Première Partie, Acte III, scène 1, page 640 édition La Pléiade, traduction de Victor Hugo: << Dites la vérité, et vous humilierez le diable. >>
Ursula Haverbeck explique pourquoi l'Holocauste est le plus grand et le plus persistant mensonge de l'Histoire.
Ursula Haverbeck, 87 ans, est condamnée à dix mois de prison ferme !
Ursula Haverbeck, surnommée en Allemagne la « mamie nazie », a soutenu lors de son procès que « le camp d’Auschwitz n’a pas été un lieu d’extermination».
L'interview Vérité de Robert Faurisson à Méta Tour.
Démocratie dictatoriale : Wolfgang Fröhlich, en prison depuis 10 ans pour délit d’opinion. scratch
Udo Voigt (NPD): Violations des droits de l'homme en Europe : Dieudonné, Fröhlich, Haverbeck.

"Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait complice des menteurs et des faussaires"​ (Charles Péguy)

« Débattre avec quelqu'un,c'est prendre le risque de changer d'avis » (Raymond Aron)

"L'Histoire est du vrai qui se déforme,et la légende du faux qui s'incarne" (Jean Cocteau)

DEVOIR DE MEMOIRE = DRESDE, les 13, 14 et 15 FEVRIER 1945.

" Dresde : Crime contre l'humanité,impuni à ce jour...."

"Souvenons-nous: Dresde 13,14,15 février 1945"

(Sur les raids aériens, lire « L’Incendie » de Jörg Friedrich aux éditions de Fallois. 2004 study ).

HELLSTORM - Tempête Infernale:ce film racontel'histoire que les vainqueurs,encore à ce jour, ne veulent pas que vous sachiez...
6 août 1945 : "Barbarie démocratique : Hiroshima " study

« Il y a quelque chose de pire que d'avoir une mauvaise pensée. C'est d'avoir une pensée toute faite. » (Charles Péguy)

"Qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche, écoutons les deux sons de cloche..."

Claude Sarraute: "notre shoa ont l'a vendu au monde entier".
Ayatollah Khamenei - "Les temps sombres sont devant nous "...
Un rabbin anti-sioniste : « la shoah a été créée par des sionistes. »

" Le professeur Faurisson a eu ​85 ans ​le 25 janvier​ 2014. Voici la vidéo qu'a composée pour lui un de nos correspondants allemands, que nous félicitons également "

" 1990, 45 ans après Nuremberg,les Sovietiques reconnaissent l'assassinat des officiers polonais dans la forêt de Katyn...."

" Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...."

L'avis de nos présidents de la république :

Nagasaki et Oradour: où est la vraie barbarie ?
SLU9AQIH6UU
Les Derniers Jours du Grand Mensonge... Shocked Aucun Juif gazé - 'I'm With You'... scratch
Un valeureux guerrier pour la Vérité !! cheers

Partagez | 
 

  L’abbé Bergey et la « collaboration »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Héraclius

Kouros
Messages : 722
Date d'inscription : 10/03/2010
Age : 50
Localisation : Athèna

MessageSujet: L’abbé Bergey et la « collaboration »   Mer 2 Jan - 19:24





Le 3 avril 1943, l’abbé Bergey rappela :




« […] dès que la guerre a éclaté, nous avons “marché” a fond.
Ici même, j’ai attaqué violemment l’Allemagne parce que je l’avais visitée
à plusieurs reprises. […] j’ai estimé qu’il fallait se dresser à bloc,non pour la coucher
de nouveau de force dans le lit de Procuste, mais pour l’empêcher de pénétrer
chez nous et pour tenter l’organisation équitable de l’Europe,que nous avions
entrevue depuis 1918 avec beaucoup d’excellents esprit “mauvais patriotes”… déjà !


En attaquant l’Allemagne,j’ai rempli mon devoir de français.


Mais quand j’ai vu l’attitude anglaise,en 1940,quand j’ai connu la réponse américaine
à Paul Raynaud ;

Quand j’ai su la proposition Churchill d’incorporation de la France à l’Empire britannique ;

Quand j’ai connu les lettres,qu’on nous avait cachées,de M. Hitler à M. Chamberlain
et à M. Daladier ;

Quand j’ai su les propositions acceptables,faites à la Pologne et refusée
par cette dernière sur l’ordre de l’Angleterre ;

Quand j’ai su par les témoins et les documents les manœuvres abominables
de la dernière heure,devant les possibilités d’entente et devant l’offre
d’intervention italienne,la déclaration illégale de guerre ;

Et d’autre part,quand j’ai vu l’Allemand à Angoulême,se dominant lui-même
dans sa victoire foudroyante,au milieu d’un peuple et d’une armée en effroyable déroute ;

Quand j’ai vu les coupables de nos malheurs fuir ou tenter de fuir comme des rats ;

Quand j’ai vu l’adversaire accorder un armistice inespéré au maréchal Pétain,
couvert d’injures dès le lendemain par les Iscariotes ;

Et quand j’ai vu que nos vainqueurs prenaient à leur compte le rêve de 1918,
et permettaient à la France désemparée de ne pas fermer son cœur à l’espoir ;

Quand j’ai vu les gros et égoïstes capitalistes de Washington et de Londres,
pour sauver leurs sous et leur peau,mettre la main dans la main sanglante de Staline
et abandonner l’Europe aux Bolcheviks ;

Quand j’ai vu plus récemment la politique du « Massilia » achever froidement
la ruine de la France, élever la trahison à la hauteur d’une vertu patriotique ;

Quand j’ai vu beaucoup d’autres choses qui me dégoûtent profondément […] ;

J’ai compris que le devoir changeait totalement de cours comme
les événements changeaient profondément d’aspect.

Je ne me suis pas dit que désormais j’aimais nos vainqueurs.
Je les ai combattus. Ils m’ont blessé quatre fois. « L’occupation » m’est dure.
Si je disais le contraire,ils me mépriseraient,avec raison,et je me mépriserais moi-même.

Je n’ai pas eu le triste courage,comme beaucoup que je connais bien,d’aller ramper
à leurs pieds pour obtenir des faveurs ou de lucratives commandes commerciales,
tout en me livrant à de clandestines propagandes contre eux, pour paraître
« super-patriote ».

En tant que citoyen français,sous les conseils du Chef légitime de l’État français,
j’ai compris que je devais loyalement travailler à faire obtenir de mon Pays malheureux,
la place qu’on lui permet de prendre dans l’organisation européenne de demain,
sous la conduite du Chef constitutionnel ;

En tant que prêtre,je ne me reconnais le droit de prêcher la violence contre ceux
qui me laissent des libertés,que ne respectèrent pas toujours,quand ils étaient
au pouvoir,les néo-païens de chez nous,aujourd’hui conseilleurs lointains
et irresponsables de révolte, de sabotage et de terrorisme.

Et pour obtenir de moi cette attitude,les Allemands n’ont eu besoin,ni de m’offrir
du Mark,ni de me menacer du poteau […].

Je n’ai eu besoin ni des Allemands,ni de la radio,ni de titres officiels,ni de sinécure administrative,pour connaître et remplir mon devoir.

J’ai écouté mes chefs ecclésiastiques et civils.

J’ai compris.

J’ai suivi.

C’est tout.

[…]"


_________________

Responsable du
Service de Sécurité

Revenir en haut Aller en bas
 

L’abbé Bergey et la « collaboration »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L' Agora :: Discussions. :: Académie :: Histoire. :: Les Collaborations.-