L' Agora

Forum politique de libre expression & historique sans tabou.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Bienvenue sur le forum de L'AGORA, ici, le livre de notre Histoire a toutes ses pages....

(Noël 1941​)

Exemple de quelques pages d'Histoire "occultées" dans nos livres d'Histoire.... JO 1936 à Berlin : (Au dernier moment, toutefois, le comité américain, qui craignait les équipes hollandaise et allemande, revint sur sa décision. J. Owens et R. Metcalfe furent choisis aux dépens des deux athlètes… juifs. (S. Stoller et M. Glickman)(voir photo suivante) Le Bétar en uniforme avec son drapeau à Berlin: "En Histoire, la croûte, c’est le mensonge en lui-même, le pus, c’est l’occultation qui l’accompagne. N’hésitons pas à inciser et à tout purifier …"


Le saviez-vous ? Shocked

" Les Juifs déclarent la guerre aux Allemands en 1933."

"La Judée déclare la guerre à l'Allemagne"
Discours d'Adolf Hitler contre le Nouvel Ordre Mondial.

Le saviez-vous ? Shocked
Qu'est-ce que le fascisme ? scratch - Petite leçon rapide sur le fascisme.
« Quatre années d’Allemagne d’Hitler vues par un étranger » de Cesare Santoro. study

Affiche de propagande NS: (" On y voit une série d'animaux saluer Goëring.En haut à droite: un signe disant " Vivisection interdite" ( vivisection verboten ). (" Les animaux de laboratoires saluant Hermann Göring" )

Ces Nazis Noirs qui soutenaient Hitler. scratch
La liberté d'expression au "pays des Droits de l'Homme", c'est ça.... />
...hélas, d'autres "démocraties" embastillent ses citoyens pour délit d'opinion,voyez cette vidéo >
C'est un proverbe populaire utilisé par Shakespeare: "Henry IV", Première Partie, Acte III, scène 1, page 640 édition La Pléiade, traduction de Victor Hugo: << Dites la vérité, et vous humilierez le diable. >>
Ursula Haverbeck explique pourquoi l'Holocauste est le plus grand et le plus persistant mensonge de l'Histoire.
Ursula Haverbeck, 87 ans, est condamnée à dix mois de prison ferme !
Ursula Haverbeck, surnommée en Allemagne la « mamie nazie », a soutenu lors de son procès que « le camp d’Auschwitz n’a pas été un lieu d’extermination».
L'interview Vérité de Robert Faurisson à Méta Tour.
Démocratie dictatoriale : Wolfgang Fröhlich, en prison depuis 10 ans pour délit d’opinion. scratch
Udo Voigt (NPD): Violations des droits de l'homme en Europe : Dieudonné, Fröhlich, Haverbeck.

"Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait complice des menteurs et des faussaires"​ (Charles Péguy)

« Débattre avec quelqu'un,c'est prendre le risque de changer d'avis » (Raymond Aron)

"L'Histoire est du vrai qui se déforme,et la légende du faux qui s'incarne" (Jean Cocteau)

DEVOIR DE MEMOIRE = DRESDE, les 13, 14 et 15 FEVRIER 1945.

" Dresde : Crime contre l'humanité,impuni à ce jour...."

"Souvenons-nous: Dresde 13,14,15 février 1945"

(Sur les raids aériens, lire « L’Incendie » de Jörg Friedrich aux éditions de Fallois. 2004 study ).

HELLSTORM - Tempête Infernale:ce film racontel'histoire que les vainqueurs,encore à ce jour, ne veulent pas que vous sachiez...
6 août 1945 : "Barbarie démocratique : Hiroshima " study

« Il y a quelque chose de pire que d'avoir une mauvaise pensée. C'est d'avoir une pensée toute faite. » (Charles Péguy)

"Qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche, écoutons les deux sons de cloche..."

Claude Sarraute: "notre shoa ont l'a vendu au monde entier".
Ayatollah Khamenei - "Les temps sombres sont devant nous "...
Un rabbin anti-sioniste : « la shoah a été créée par des sionistes. »

" Le professeur Faurisson a eu ​85 ans ​le 25 janvier​ 2014. Voici la vidéo qu'a composée pour lui un de nos correspondants allemands, que nous félicitons également "

" 1990, 45 ans après Nuremberg,les Sovietiques reconnaissent l'assassinat des officiers polonais dans la forêt de Katyn...."

" Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...."

L'avis de nos présidents de la république :

Nagasaki et Oradour: où est la vraie barbarie ?
SLU9AQIH6UU
Jean Jaurès : « Le courage, c’est de chercher la Vérité et de la dire ».
Les Derniers Jours du Grand Mensonge... Shocked Aucun Juif gazé - 'I'm With You'... scratch
Un valeureux guerrier pour la Vérité !! cheers

Partagez | 
 

 Un historien orthodoxe :Jacques Baynac admet....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Icare

Kouros
Messages : 745
Date d'inscription : 27/03/2010
Age : 51
Localisation : Thira

MessageSujet: Un historien orthodoxe :Jacques Baynac admet....   Sam 11 Fév - 16:54


Un historien orthodoxe admet qu'il n'y a pas de preuves
des chambres à gaz nazies.


Jacques Baynac,né en 1939,est un historien français que ses sympathies
portent vers la gauche.
(J.Baynac a notamment écrit La Terreur sous Lénine,Ravachol et
ses compagnons,Mai (1968) retrouvé,Les Socialistes révolutionnaires russes
(1881-1917), La Révolution gorbatchévienne)

Il nourrit une hostilité certaine à l'égard des révisionnistes (qu'il appelle des
"négationnistes") et,en particulier, à l'égard de Pierre Guillaume,Faurisson,etc.
Il a toujours affirmé l'existence des chambres à gaz nazies,or,il a révélé que,
"tout compte fait,force est d'admettre,même si c'est "pénible à dire comme
à entendre"
,que les témoignages ne suffisent pas et qu'il est décidément
impossible de prouver,sur le plan scientifique,que ces chambres à gaz ont existé.
Mais,ajoute-t-il curieusement,"à défaut de preuve directe,il conviendra
à l'avenir,de chercher une preuve indirecte et,puisqu'on ne peut pas prouver
que ces chambres à gaz nazies ont existé,il faudra essayer de prouver qu'elles
n'ont pas pu ne pas exister !"


C'est sous la forme de deux longs articles consécutifs que J.Baynac développe
ses vues dans Le Nouveau Quotidien de Lausanne.
(2 septembre 1996,p.16,et 3 septembre 1996,p.14).

La dérobade des historiens.

Dans le premier article,il commence par déplorer l'existence,en France,
d'une loi antirévisionniste,la loi Fabius-Gayssot,du 13 juillet 1990,qui,
dit-il,permet à "la secte négationniste" de se servir des tribunaux comme
des tribunes.
Il souligne que cette loi a été critiquée par Claude Imbert (du Point),
Pierre Vidal-Naquet (historien qui a dit "Je suis prêt à tuer Faurisson,
mais pas à le poursuivre en justice !"
),Madeleine Rebérioux
(ancienne présidente de la Ligue des Droits de l'Homme),
Me Charles Korman (avocat antirévisionniste) et plusieurs députés RPR.
Il affirme que les révisionnistes ou négationnistes ont tout lieu de se réjouir,
surtout depuis que l'affaire de l'abbé Pierre a "changé l'atmosphère" en
leur faveur.Il note que,chez les adversaires des révisionnistes,
"le désarroi a succédé à la consternation",que P.Vidal-Naquet "se désole",
que Bernard-Henri Lévy "s'affole",que Pierre-André Taguieff "s'effraie" et que,
L'Evénement du Jeudi a choisi pour titre de couverture:
"La victoire des révisionnistes".
Il dénonce l'irresponsabilité d'un intellectuel,d'un ancien déporté,Jorge Semprun,
qui,dit-il,a,"assassiné" le livre que Florent Brayard a écrit contre le révisionniste
Paul Rassinier.A gauche,estime-t-il,il s'estime-t-il,il s'est développé une "paranoïa",
une "chasse aux sorcières" (comme le dit Jean-François Khan) et
un "tohu bohu désastreux".
Il affirme que Simone Veil et Dominique Jamet sont,eux aussi,hostiles à la loi
Fabius-Gayssot et qu'"on refuse le débat" avec les révisionnistes.
Rappelant la stupéfiant déclaration de "trente-quatre historiens réputés"
parue dans Le Monde du 21 février 1979,déclaration par laquelle on refusait
de répondre à Robert Faurisson et d'expliquer comment,techniquement,
les magiques chambres à gaz nazies pouvaient bien avoir fonctionné,
il parle de la "dérobade" des historiens en général.
Il écrit en propres termes que "les historiens se sont défilés".


Ni documents,ni traces,ni preuves.


Dans le second article,il déplore que les vrais historiens aient accordé leur confiance
à Jean-Claude Pressac,pharmacien et "historien amateur",qui,on le voit maintenant,
est parvenu à la conclusion que le nombre des morts juives et non juives
à Auschwitz s'élève "à un total de 600 000 victimes".
(La Déportation.Le Système concentrationnaire nazi,p.196.
(de 600 000 à 800 000 morts,dit J-C Pressac,ce qui nous met loin
des 9 millions de Nuit et Brouillard,des 4 millions du procès de Nuremberg
et des inscriptions du monument d'Auschwitz,selon l'ancienne version,
ou le chiffre de 1,5 million selon la nouvelle version depuis 1995).

Il tourne en dérision François Bayrou,ministre de l'Education nationale et historien
lui-même,qui,conscient des difficultés qu'on rencontre à prouver le génocide
et les chambres à gaz,préconise,dans ce cas,le recours à une méthode historique
"allégée",J.Baynac voit là un "concept d'histoire light".
Il affirme que les chambres à gaz nazies ont existé mais que,pour le prouver,
on a trop utilisé le discours "ascientifique" et insuffisamment le discours "scientifique".
Le premier est celui où "le témoignage prime" tandis que le second est celui
du document.
Or,dit-il avec regret,on ne peut que constater "l'absence de documents,
de traces ou d'autres preuves matérielles".

Il rappelle le constat déjà dressé en 1988 par l'historien juif américain Arno Mayer:
"Les sources dont nous disposons pour étudier les chambres à gaz sont
à la fois rares et peu sûres."

(A.Mayer,"La Solution finale" dans l'Histoire,p.406.L'édition originale,
américaine,porte:"Sources for the study of the gas chambers are at once
rare and unreliable".The "Final Solution" in History
,p.362:unereliable
signifie non fiable(s).).

J.Baynac dit que "nous ne disposons pas des éléments indispensables
à une pratique normale de la méthode historique".

Il écrit que "l'on doit rester coi faute de documents".
Il conclut:
"Il faut reconnaître que le manque de traces entraîne l'incapacité d'établir
directement la réalité de l'existence des chambres à gaz homicides".


Quand il écrit "le manque de traces",il veut dire en fait,ainsi qu'il l'a précisé
plus haut,"l'absence de documents,de traces ou d'autres preuves matérielles".



Des preuves pour demain ?


Son étude prend fin sur la suggestion qu'on a vue:puisqu'il est décidément
impossible de prouver que les chambres à gaz ont existé,essayons à l'avenir
de prouver que ces chambres à gaz n'ont pas pu ne pas exister !

Il s'agit là d'un constat de carence pour le présent et d'un acte de foi en l'avenir.
J.Baynac est naïf.Il s'imagine que,si les historiens ont tellement affirmé la réalité
de ces horreurs et si tant de rescapés ont déclaré les avoir vues,c'est qu'elles
ont certainement existé.
Il oublie qu'avec le temps on découvre que l'écriture de l'Histoire (au singulier)
est pleine d'histoires (au pluriel) qui sont plus ou moins imaginaires.
J.Baynac continue de croire aux chambres à gaz comme il persiste semble-t-il
à croire au communisme.
Demain,on trouvera la preuve des chambres à gaz.
Demain,le communisme sera vrai.
Demain,on rasera gratis.
Demain,on aura enfin la preuve que le national-socialisme est l'incarnation du mal
et le communisme l'incarnation du bien.
Saluons ici l'éternelle jobardise de l'intelligentsia française.
J.Baynac rejoint la cohorte des "trente-quatre historiens réputés" qui,
ainsi que je l'ai dit plus haut,ont préféré dans Le Monde l'une des plus
monumentales âneries de l'Université française:

"Il ne faut pas se demander comment,techniquement,
un tel meurtre de masse a été possible.
Il a été possible techniquement puisqu'il a eu lieu."

J.Baynac ajoute ainsi son nom aux noms des historiens orthodoxes qui,
à contrecoeur,se sont vus obligés de donner raison,sur tel ou tel point capital,
aux historiens révisionnistes.
Cela dit,comment des juges pourraient-ils encore condamner des révisionnistes
pour contestation d'un crime qui,on le voit par l'étude de J.Baynac,
n'est toujours pas prouvé ?

study scratch

_________________
Devoir de mémoire:
http://devoir2memoire.over-blog.fr

France,Réveilles-toi ! Very Happy
http://www.rivarol.com/Rivarol.html
Revenir en haut Aller en bas

Icare

Kouros
Messages : 745
Date d'inscription : 27/03/2010
Age : 51
Localisation : Thira

MessageSujet: Re: Un historien orthodoxe :Jacques Baynac admet....   Lun 13 Fév - 20:31

- procès de Francfort et de Jérusalem:

Contrairement à ce que s'imagine le grand public,jamais les accusateurs
de l'Allemagne n'ont songé à prouver l'existance des chambres à gaz.
Cette existence,ils l'ont tenue pour prouvée.
Selon Serge Klarsfeld lui-même:

"Il est évident que dans les années qui ont suivi 1945 les aspects techniques
des chambres à gaz ont été un sujet négligé parce que personne n'imaginait
qu'un jour on aurait à prouver leur existence."
(Le Monde Juif,janvier-mars 1987,p.1).

Lors des procès de Nuremberg,de Jérusalem,de Francfort comme lors
de bien d'autres procès retentissants,dont celui de Klaus Barbie en 1987,
on n'a pas davantage cherché à prouver l'horrible accusation qui continue
de peser sur le grand vaincu.
Ces mascades judiciaires ont été comme des procès de sorcellerie où les accusés
eux-mêmes et leurs avocats,à de rares exceptions près,n'ont pas pu ou n'ont pas
voulu remettre en cause le tabou du siècle:celui de la magique chambre à gaz,
laquelle défie toutes les lois de la physique et de la chimie.
Même Jacques Vergès,courageux mais non héroïque,s'est gardé d'exiger la moindre
preuve de l'existence des chambres à gaz auxquelles on ose prétendre que
Klaus Barbie aurait envoyé les enfants d'Izieu.
Dans ces procès dits de "crimes de guerre" ou "crimes contre l'humanité",
des nations qui se disent civilisées ont bafoué les règles élémentaires de la
criminalistique.
Pour illustrer ce point,prenons l'exemple d'un crime quelconque commis en France.
Supposons dans ce cas l'existence d'une arme,d'un cadavre et d'un assassin
(ou présumé tel).
Sauf exception,la Justice française pourra être amenée à exiger rapports de routine:

1) une étude in situ (sur le terrain) de tout ce qui a pu être trouvé en fait
de corps et d'objets suspects,

2) une expertise de l'arme du crime,

3) un procès-verbal de la reconstitution du crime en présence de l'accusé.

A supposer que l'accusé soit passé aux aveux,jamais un magistrat ne décidera que,
puisque aveu il ya,on ne souscrira pas à ces formalités.
D'ailleurs un aveu n'a,par lui-même,pas grande valeur juridique,l'aveu doit être
vérifié et confirmé.
Or jamais,en plus d'un demi-siècle,on a satisfait à ces exigences élémentaires
quand il s'est agi,non pas d'un crime banal perpétré à l'encontre d'une seule
personne avec une arme ordinaire (arme blanche ou arme à feu),mais
d'un crime "sans précédent" censé avair été perpétré à l'encontre de millions
de personnes avec une arme extraordinaire qu'aucun juge n'avait encore vue
de sa vie:la "chambre à gaz",véritable abattoir chimique aux prouesses industrielles.

Les premiers procès contre les Allemands accusés d'avoir été employés dans
des camps munis de chambres à gaz ou de camions à gaz ont commencé
à la fin de 1943 en Union soviétique (procès de Kharkov et de Krasnodar).
Ils continuent à ce jour,le dernier en date,celui de Demjanjuk.
Or,encore aujourd'hui,après plus de 50 ans de tels procès,on ne procède:

1) aucune étude in situ de tout ce qui a pu être trouvé en fait
de corps et d'objets suspects,

2) aucune expertise concluant que telle pièce ou tel camion a servi pour
des gazages homicides,

3) aucun rapport d'autopsie concluant à un assassinat par gaz-poison,

4) aucun procès-verbal de reconstitution (ou simulacre) d'une opération
de gazage homicide.


_________________
Devoir de mémoire:
http://devoir2memoire.over-blog.fr

France,Réveilles-toi ! Very Happy
http://www.rivarol.com/Rivarol.html
Revenir en haut Aller en bas
 

Un historien orthodoxe :Jacques Baynac admet....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L' Agora :: Discussions. :: Académie :: Histoire. :: Procès de Nuremberg.-