L' Agora

Forum politique de libre expression & historique sans tabou.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Bienvenue sur le forum de L'AGORA, ici, le livre de notre Histoire a toutes ses pages....

(Noël 1941​)

Exemple de quelques pages d'Histoire "occultées" dans nos livres d'Histoire.... JO 1936 à Berlin : (Au dernier moment, toutefois, le comité américain, qui craignait les équipes hollandaise et allemande, revint sur sa décision. J. Owens et R. Metcalfe furent choisis aux dépens des deux athlètes… juifs. (S. Stoller et M. Glickman)(voir photo suivante) Le Bétar en uniforme avec son drapeau à Berlin: "En Histoire, la croûte, c’est le mensonge en lui-même, le pus, c’est l’occultation qui l’accompagne. N’hésitons pas à inciser et à tout purifier …"


Le saviez-vous ? Shocked

" Les Juifs déclarent la guerre aux Allemands en 1933."

"La Judée déclare la guerre à l'Allemagne"
Discours d'Adolf Hitler contre le Nouvel Ordre Mondial.

Le saviez-vous ? Shocked
Qu'est-ce que le fascisme ? scratch - Petite leçon rapide sur le fascisme.
« Quatre années d’Allemagne d’Hitler vues par un étranger » de Cesare Santoro. study

Affiche de propagande NS: (" On y voit une série d'animaux saluer Goëring.En haut à droite: un signe disant " Vivisection interdite" ( vivisection verboten ). (" Les animaux de laboratoires saluant Hermann Göring" )

Ces Nazis Noirs qui soutenaient Hitler. scratch
La liberté d'expression au "pays des Droits de l'Homme", c'est ça.... />
...hélas, d'autres "démocraties" embastillent ses citoyens pour délit d'opinion,voyez cette vidéo >
C'est un proverbe populaire utilisé par Shakespeare: "Henry IV", Première Partie, Acte III, scène 1, page 640 édition La Pléiade, traduction de Victor Hugo: << Dites la vérité, et vous humilierez le diable. >>
Ursula Haverbeck explique pourquoi l'Holocauste est le plus grand et le plus persistant mensonge de l'Histoire.
Ursula Haverbeck, 87 ans, est condamnée à dix mois de prison ferme !
Ursula Haverbeck, surnommée en Allemagne la « mamie nazie », a soutenu lors de son procès que « le camp d’Auschwitz n’a pas été un lieu d’extermination».
L'interview Vérité de Robert Faurisson à Méta Tour.
Démocratie dictatoriale : Wolfgang Fröhlich, en prison depuis 10 ans pour délit d’opinion. scratch
Udo Voigt (NPD): Violations des droits de l'homme en Europe : Dieudonné, Fröhlich, Haverbeck.

"Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait complice des menteurs et des faussaires"​ (Charles Péguy)

« Débattre avec quelqu'un,c'est prendre le risque de changer d'avis » (Raymond Aron)

"L'Histoire est du vrai qui se déforme,et la légende du faux qui s'incarne" (Jean Cocteau)

DEVOIR DE MEMOIRE = DRESDE, les 13, 14 et 15 FEVRIER 1945.

" Dresde : Crime contre l'humanité,impuni à ce jour...."

"Souvenons-nous: Dresde 13,14,15 février 1945"

(Sur les raids aériens, lire « L’Incendie » de Jörg Friedrich aux éditions de Fallois. 2004 study ).

HELLSTORM - Tempête Infernale:ce film racontel'histoire que les vainqueurs,encore à ce jour, ne veulent pas que vous sachiez...
6 août 1945 : "Barbarie démocratique : Hiroshima " study

« Il y a quelque chose de pire que d'avoir une mauvaise pensée. C'est d'avoir une pensée toute faite. » (Charles Péguy)

"Qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche, écoutons les deux sons de cloche..."

Claude Sarraute: "notre shoa ont l'a vendu au monde entier".
Ayatollah Khamenei - "Les temps sombres sont devant nous "...
Un rabbin anti-sioniste : « la shoah a été créée par des sionistes. »

" Le professeur Faurisson a eu ​85 ans ​le 25 janvier​ 2014. Voici la vidéo qu'a composée pour lui un de nos correspondants allemands, que nous félicitons également "

" 1990, 45 ans après Nuremberg,les Sovietiques reconnaissent l'assassinat des officiers polonais dans la forêt de Katyn...."

" Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...."

L'avis de nos présidents de la république :

Nagasaki et Oradour: où est la vraie barbarie ?
SLU9AQIH6UU
Jean Jaurès : « Le courage, c’est de chercher la Vérité et de la dire ».
Les Derniers Jours du Grand Mensonge... Shocked Aucun Juif gazé - 'I'm With You'... scratch
Un valeureux guerrier pour la Vérité !! cheers

Partagez | 
 

 La main des Rothschild derrière les révolutions arabes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Héraclius

Kouros
Messages : 722
Date d'inscription : 10/03/2010
Age : 51
Localisation : Athèna

MessageSujet: La main des Rothschild derrière les révolutions arabes ?   Dim 20 Mar - 20:00



L'insurrection au Maghreb,la main des Rothschild.



En dépit des apparences,les révoltes qui ont ébranlé et continuent
de secouer le Grand Maghreb n'ont rien de spontané.
Le renversement des gouvernements égyptien et tunisien résulte
d'un stratagème ayant déjà fait ses preuves sous d'autres latitudes.
Rouages d'une mise en scène bien huilés,images sélectionnées
par des média à la botte,populations en liesse qui ne seront plus bientôt
que des légions "d'idiots utiles"(expression chère à Kissinger).
Car,encore et toujours,protagonistes et bénéficiaires ne sont hélas pas
ceux que l'on imagine.
Mais venons-en aux faits.En Tunisie,où débuta l'insurrection,le président
Ben Ali avait entrepris,depuis une dizaine d'années,une libéralisation
économique de son pays qui n'était certes pas sans risque.
Ce fut pourtant une réussite indéniable,à laquelle ne fut pas étranger
le rôle des banques islamiques,fondées sur les lois de la Charia,
interdisant l'imposition d'intérêts dans les transactions bancaires
et offrant,en ces temps de crises financières à répétition,bien plus
de stabilité que les banques occidentales.
C'est en Gambie que furent émis,en 2006,pour un montant de
166 millions de US dollars,les premiers sukuk.*
On apprenait par le New York Times du 22 novembre 2007,
que:
"titres et emprunts,respectant la loi coranique,étaient disponibles
aux Etats-Unis.Ces investissements
,pouvait-on lire,
ont donné lieu à une renaissance économique du monde musulman
(coïncidant avec) un conservatisme religieux croissant...Alors que
les plus importantes banques islamiques se trouvent dans les pays
du Golfe,les marchés potentiellement les plus intéressants sont en Turquie
et en Afrique du Nord..."


WALL STREET CONTRE LES BANQUES ISLAMIQUES.


Fin 2008,notre ministre des Finances Christine Lagarde parlait:
"de faire de Paris,la capitale de la finance islamique",un marché
estimé entre 500 et 600 milliards de dollars,disait-elle,susceptible
d'atteindre un taux de 11% l'an...Qu'est devenu ce projet qui,
chez nous,sans contrôle,représentait assurément un danger surtout
lorsque l'on sait que 77% des choix des sondés allaient à l'acquisition
d'un logement.Mais chez eux,au contraire,un moyen certain de freiner
les courants migratoires vers un eldorado désormais inexistant.
Sans vouloir faire l'apologie du système bancaire islamique,
reconnaissons-lui une stabilité qui n'existe plus dans notre modèle
financier actuel où l'intérêt atteint des sommets records.
Après tout,l'usure n'était-elle pas déjà dénoncée par Aristote,
limitée par les Romains et interdite par l'Eglise ?
Toujours est-il qu'un système dans lequel la banque et son client
partagent gains et pertes ne peut qu'inquièter les usuriers de Wall Street !
D'autant plus lorsque "sur la liste des 500 plus importantes institutions
financières dans le monde,sept des dix premières sont iraniennes"

(Stock Analyst,8 février 2011).
Toujours au sujet de la Tunisie,le 19 octobre 2010,le Télégraph de Londres
commentait la création,sur le front de mer de la capitale,du premier centre
financier de la région,subventionné par la banque islamique d'investissement,
Gulf Finance House (GFH) dont la maison mère se trouve à Bahrein.
Une entreprise, "megaproject,dans l'espoir de voir la Tunisie,de part sa position
stratégique,servir de pont entre l'Union européenne et l'expansion économique
grandissante de l'Afrique du Nord et au-delà
"

Suivait,en décembre 2010,un rapport:Global Competitiveness Report 2010-2011
du Forum économique mondial (World Economic Forum) classant la Tunisie
comme le pays "le plus compétitif d'Afrique et 32è à l'échelle mondiale".

Dans le même temps,un compte-rendu d'informations du renommé
Middle East Business Intelligence affirmait qu'en dépit d'un climat
économique maussade,le potentiel de la banque islamique d'Abu Dhabi
s'annonçait prometteur.
Venait s'ajouter,début février 2011,une interview avec le secrétaire général
de l'Opec,Abdalla El-Badri confirmant:
"l'intention du cartel de passer à l'euro dans les dix prochaines années
pour combattre le déclin du dollar".


Des dizaines d'autres exemples pourraient être cités,attestant de la bonne
santé des banques islamiques mais suscitant dans le même temps,
de fortes inquiètudes chez les magnats de la finance internationale usuraire
dont la majorité des actions sont entre les mains des Rothschid
et de leurs associés,comme en témoigne avec brio le politologue et auteur
américain Eustache Mullins.A son livre, The Federal Reserve Conspiracy,
édité en 1954,a fait suite:Secrets of the Federal Reserve
(les secrets de la Réserve fédérale) publiée en 1983,dans lequel il démontre
que "contrairement à ce que l'on pourrait croire,la finance mondiale
est contrôlée par des "banques centrales privées" se faisant passer pour
des "banques gouvernementales ou fédérales"
**

Confirmant ses dires,on y apprend également comment la Réserve fédérale
(banque centrale américaine) a officiellement été déclarée "propriété privée"
par la 9è chambre de la Cour d'Appel des Etats-Unis et sise au 680 F2d 1239,
Lewis v.United States of America.
Lorsque le 26 mai 2010,le gendre du président Ben Ali,Sakhel El Materi,
inaugurait la banque islamique Zitouna,première de Tunisie et du Maghreb
et "première pierre du programme de réforme" il ne se doutait pas
du risque qu'il encourait,particulièrement dans son ambition de vouloir
faire de la Tunisie,"un pôle de services bancaires",capable
de sérieusement saper le pouvoir et les profits de la banque centrale
tunisienne.
Le 20 janvier 2011,le lendemain de l'arrestation d'un neveu de Ben Ali
et de 33 de ses fidèles "pour crimes envers la nation",la banque Zitouna
était placée "sous le contrôle" de la banque centrale et M.Materi
devait se réfugier à Dubaï...
Il apparaît opportun de signaler ici que la Libye est un des rares pays
avec l'Iran et la Corée du Nord à avoir sa propre banque centrale
.
Si le pétrole a son importance,il n'est pourtant qu'un bonus lorsque
l'on réalise qu'en fin de compte,toutes les banques centrales de ces pays
sont la propriété de quelques familles banquières,dont essentiellement
les Rothschild,en la personne de son 4è baron,Jacob (Nathaniel Charles),
membre britannique et senior de la dynastie
"Qui possède la banque centrale,possède le pays" clament les initiés.
Ce qui fait mieux comprendre,comment et pourquoi les systèmes monétaires
tunisiens,égyptien,yéménite,jordanien et algérien,pays actuellement
en ébullition,sont tombés sous la coupe de cette cabale ainsi que celle
du FMI,ce qui,en retour,a permis aux dirigeants de se conduire depuis
bien longtemps et en toute quiètude,en intouchables despotes.
Mais gare à qui ose déroger aux règles établies comme l'on appris
à leurs dépens les présidents Ben Ali et Moubarak.

Les révolutions de "style Rothschild" ont toutes comme prétexte d'instaurer
la démocratie en destituant tel ou tel dictateur,non sans avoir créé le chaos,
objectif initial.
Une fois le pouvoir vacant,offrir aussitôt une solution installant un fantoche
aux ordres de la cabale.
Quant au peuple,sous le couvert d'une certaine liberté d'expression,
il retombera dans un autre genre de servage,bien plus insidieux.
Scénario qui a fait ses preuves,écrit et dirigé par le
Rothschild's International Crisis Group (RICG).
L'attitude conciliante et soumise de Hosni Moubarak envers les USA
et Israël aurait pu faire penser que ce genre de vicissitudes lui aurait
été épargné.Mais il semble que,dernièrement,le raïs ait eu des états d'âme
et se soit,entre autres,opposé au projet anglo-américain d'établir
une union d'Etats sunnites,tels que l'Egypte,la Jordanie,l'Arabie séoudite
et les pays du Golfe sous protection nucléaire états-unienne et au côté d'Israël,
avec l'intention d'entrer en guerre contre l'Iran,la Syrie,le Hezbollah et les alliés.
Ce fut donc:exit Moubarak !

LE ROLE IMPORTANT DE SOROS.

D'après Webster G.Tarpley,le président égyptien aurait été victime
d'un putsch militaire dirigé par une junte de généraux égyptiens
à la solde de la CIA.
L'ultimatum de Washington,dans la nuit du jeudi 10 février 2011
au vendredi 11,consistait en une menace (comme ce fut le cas en 1956):
saisie ou blocus du Canal de Suez, (aujourd'hui,8% du trafic maritime mondial),
avec interdiction de passage à l'Iran,la Chine et la Russie.
Avec la chute de Moubarak disparaît aussi un des principaux obstacles au plan
de réorganisation du Moyen-Orient voulu par les USA et présage donc de bien
sombres lendemains ouverts sur la perspective,à court terme,d'une guerre
généralisée,alors qu'ayant dissous le parlement et mis en lambeaux la Constitution,
la junte a annoncé six mois de loi martiale.
La présence de Mohamed El Baradeï,ancien directeur général de l'Agence
internationale de l'énergie atomique (AIEA) de décembre 1997 à novembre 2009
et lauréat du prix Nobel de la paix en 2005,n'a rien de rassurant,étant lui-même
affilié au RICG aux côtés de Zbigniew Brzezinski et de George Soros,qui lui,
siège au comité exécutif.
Deux personnages dont l'omniprésence est sans prix pour les Rothschild.
Et pour cause.
Au côté du milliardaire Soros et son "Open Society "Institute" "
(ou parfois "Fondation" pour mieux brouiller les pistes),on retrouve aussi
l'International Republican Institute, le Freedom House et
le National Endowment for Democracy (NED) derrière l'organisation,
la formation,la propagande et le financement de toutes les "révolutions de couleurs"
qui se sont succédé des années 2000 à 2005.
Quant à l'Albert Einstein Institution,subventionnée par la Foundation Soros
et la NED,les activistes de l'Otpor (Résistance) de Serbie affirment qu'elle
a joué un rôle stratégique de premier plan dans leur formation.
A ce propos,en plus de certains signes ostentatoires,tels les V de la victoire
agités devant les caméras,plusieurs tee-shirts de l'Otpor ont été vus portés
par les organisateurs de manifestations en Egypte.
Une façon d'écouler les surplus,M.Soros ?
Entre 2007 et 2008,la Freedom House de Tunisie avait lancé une campagne
intitulée "Hommes de loi contre la Corruption" pour le recrutement
"de membres actifs travaillant à un changement politique non-violent
au Moyen-Orient et en Afrique du Nord
"
Tout un programme.
C'est ainsi que lors d'un voyage à Washington,le 10 décembre 2008,
jour international des droits de l'homme,un groupe de dissidents fut reçu
par la secrétaire d'Etat,Condoleezza Rice.
En mai 2009,ce fut le tour d'un groupe de dissidents égyptiens qui rencontra
Hilary Clinton.
Freedom House rapporta sur son site que le groupe s'était également
entretenu avec des responsables gouvernementaux,des membres du Congrès,
des agences de presse et des groupes de réflexions (lire:C.F.R).
A leur retour,ils reçurent des subventions pour la recherche d'initiatives
inovantes telles que la défense d'une politique de réformes par le biais
de Facebook et de messages SMS.
Des moyens employés avec succès en Egypte,ajouterons-nous,
nouvelles armes redoutables des révolutions modernes grâce à la NED
et à Soros.
Dans le Foreign Policy Journal du 19 janvier dernier,le Dr D.K.Bolton
déclarait sans ambages que:

"la NED et Soros travaillent en tandem,ciblant les mêmes régimes
et employant les mêmes méthodes....Au moins dix des vingt-deux directeurs
de la NED sont également membres du ploutocratique groupe de réflexion
(think tank):le CFR (Council on Foreign Relations) (fondé,on ne le dira jamais
assez,par le sinistre Edward Mendell House et animé par le magnat
David Rockefeller),société qui n'est autre que la soeur américaine
du Royal Institute of International Affairs (RIIA) anglais des Rothschild:
toutes deux sont l'instrument d'un contrôle ploutocratique à la vue de tous
pour mieux passer inaperçu (hiding in plain sight) "


Ils ont,affirme de son côté Pw P Exclusive,

"injecté des millions de dollars dans la formation de professeurs,
hommes de loi,journalistes et jeunes activistes 'pro-démocrates"
en Afrique du Nord.
En 2009,ces financements ont plus que doublé.Pourquoi,après avoir été
soutenus pendant 30 ans,ces dictateurs sont-ils aujourd'hui jetés en pâture?
L'enjeu est la rapide croissance économique de l'Afrique du Nord
qui coïncide avec les efforts de Ben Ali de faire de la Tunisie le premier
centre financier de la région en promouvant les banques islamiques.
Les Rothschild veulent que les musulmans d'Afrique du Nord empruntent
aux banques Rothschild avec des intérêts au taux imposé par les banques
centrales...
Les Rothschild veulent que les musulmans échangent leur actuelle oppression
politique aux mains de dictateurs pour un servage économique futur sous
le contrôle du baron Rothschild."


Et nous,dans tout cela ? Alors que le conflit libyen s'éternise,
devons-nous nous attendre à voir bientôt nos villes et nos villages
envahis par une faune exotique sans pareil ?
Ces millions de "réfugiés" auxquels faisaient référence avec un incroyable
cynisme,nos technocrates de Bruxelles,il y a peu,et qu'il nous faudrait
accueillir.
Finirons-nous comme les pauvres condamnés du Camp des saints
ou saurons-nous conjurer le sort ?
Par une révolution ? Pourquoi pas.Mais alors,de grâce,
ne nous trompons pas d'ennemi...

Michelle FAVARD-JIRARD.


* Voy: Certificats d'investissements conformes à la recommandation
religieuse issue du Coran interdissant aux fidèles le prêt (ribà).
Voir:Wikipedia

** D'après E.Mullins,la Réserve Fédérale est,depuis 1913,en possession
de banques ou d'actionnaires privés,via les actions détenues par
ses 12 chapitres locaux dont essentiellement la Banque Lazard,Khun,
Loeb & co, JP.Morgan&co,Golman Sachs,Lehman Brothers,NM Rothschild & Sons,
Israel Sieff,Paul Warburg et la famille Rockefeller.
Ces banques et intérêts privés contrôlent désormais la vie politique
et économique des Etats-Unis.C'est le 14 mai de la même année qu'était
créée la Fondation Rockefeller.

Source: RIVAROL n°2991 du 18 mars 2011,page 6 .
study scratch

_________________

Responsable du
Service de Sécurité

Revenir en haut Aller en bas

Héraclius

Kouros
Messages : 722
Date d'inscription : 10/03/2010
Age : 51
Localisation : Athèna

MessageSujet: Re: La main des Rothschild derrière les révolutions arabes ?   Lun 21 Mar - 14:57


Nathanael Rothschild,le pote
de Saef El Islam Kadhafi.


Les gros media,ceux qui jour après jour,nous ont tympanisé
avec la pseudo-vérité qu'ils ont mission de répercuter sur
la prétendue démocratie triomphant des affreux dictateurs
musulmans,ont-ils délibérément occulté le rôle joué par
Saef Islam,le second fils de Khadafi ?
Héritier désigné du maître de Tripoli qui,après 41 ans de règne,
ne paraissait toujours pas décidé à céder sa place,
Saef était infiniment plus maléable,en tout cas fort peu enclin
aux comportements iconoclastes du "guide de la révolution".
Lequel n'a cessé de combattre et de saboter le processus d'unification
mondiale.
Eduqué dans des universités anglo-saxonnes,libéral,brillant,ouvert,
attiré par les activités sociales,il était l'instrument parfait pour succéder
en douceur à celui qui aura régné sur les plus grandes réserves africaines
de gaz et de pétrole.
Il y a quelques mois,marquant ainsi sa volonté d'ouverture,Saef El Islam
investissait 100 millions de $ dans la reconstruction de la ville italienne
de l'Aquila détruite en 2009 par un séisme.
La "Fondation Kadhafi" qu'il préside était même devenue une sorte de foyer
progressiste qu'aucun domaine ne rebutait.
A-t-on décidé de précipiter les évènements et,puisque cela marchait si bien
ailleurs,profité de l'occasion pour éliminer définitivement le gêneur insupportable
qu'était le "roi des rois d'Afrique" ?
A-t-on choisi de hâter la transition...filiale ?
Au risque de déchaîner des forces imprévisibles.
Et qui pourraient être ces mystérieux tireurs de ficelles ?
C'est que les organes de la désinformation officielle,bien que figés sur la Lybie,
ont escamoté une partie fort intéressante de l'Histoire.
Saef el Islam appartient à une petite oligarchie internationale extrêmement
riche et puissante ayant fait de Porto Montenegro,sur l'Adriatique,
dans ce qu'on appelle les Bouches de Kotor,classées au Patrimoine mondial
de l'Unesco,un des centres de la gouvernance mondiale...Enclave somptueuse
sur la côte Adriatique,nichée au fond d'une série de fjords très protégés
et au pied de montagnes se dressant à près de 2 000 mètres d'altitude,
Kotor est peuplé de 75 000 habitants à 80% Serbes sans histoires.
D'anciens chantiers navals yougoslaves désaffectés,en bordure de l'aérodrome
de Tivat devenu privé,ont été achetés par le milliardaire judéo-canadien
Peter Munk,notamment proprétaire de la plus importante société aurifère
mondiale,Barrick Gold et par son coreligionnaire judéo-russe Oleg Deripaska,
premier métallurgiste aluminum au monde.
En 2009 ils créaient Adriac Marinas,dont le premier détient 54% des parts
et le second 46%.
L'un et l'autre sont des personnages hors normes.Comme son ami Soros,
Munk est originaire de Hongrie.A 17 ans,en 1944,il fit avec sa famille
partie du "Train Kastner" organisé par le Judéo-Hongrois Rudolf Kastner
en collaboration avec l'officier SS Adolf Eichmann,grand ordonnateur
de l'évasion des juifs d'Europe,et qui,en ce cas,permit à 1 684 d'entre eux
de rallier la Suisse.Oleg Deripaska fut pendant plusieurs années interdit
d'entrée aux Etats-Unis,accusé d'appartenir au "crime organisé".
Il fut également poursuivi en Espagne et en Grande-Bretagne pour
"blanchiment d'argent du crime". Sans jamais être condamné.
En 2008,en compagnie de Nat Rothschild,il reçut sur son yacht amarré
au large de Corfou,le Queen K,le politicien conservateur George Osbone
et Peter Mandelson,alors commissaire européen au Commerce.
Au cours de cette rencontre,Deripaska signa un chèque de 50 000 £
au premier tandis que le second acceptait de baisser très sensiblement
les tarifs douaniers sur l'aluminium.
Aujourd'hui,ces personnages,qui possèdent de somptueuses propriétés
à Porto Montenegro ainsi que dans les quartiers les plus huppés de Londres,
se fréquentent assidûment,font ensemble des affaires point toujours
régulières et participent à une vie sociale très agitée qui renforce
leurs liens d'amitié.
Propriétaire d'un manoir de style géorgien dans Bishop Road,
"la rue des Millionnaires" à Hampstead au nord de Londres,
Saef Kadhafi était bien intégré dans la haute société londonienne
pourrie et nauséabonde,où se mélangent fortunes du Moen-Orient
et de la diaspora judéo-russe et aristocratie britannique aussi
dégénérée que métissée.
Ainsi trouvait-on dans son entourage proche le prince Andrew,
second fils de la Reine Elisabeth,époux divorcé de Srah Ferguson.
Ou l'ancien ministre et Commissaire européen Peter Mandelson,
aujourd'hui député travailliste.
La richissisme femme d'affaires kazakh et égérie "people" Goga Ashkenazy
qui semble être plus qu'une "relation d'affaires" pour Andrew.
Le "russe" Oleg Deripaska.Et surtout,Nathanael Rothschild,et sa compagne,
la Princesse Florence von Preussen,arrière-arrière petite fille du kaiser
Guillaume II.
Nat,fils du 4è Lord Rothschild,chef de file de la dynastie londonienne,
en est l'héritier et Saef Kadhafi très ami du premier faisait également
partie du cercle des intimes de son père.
On imagine ce qu'aura coûté à ce parvenu du désert,plutôt basané,
fils d'un potentat antisémite sentant fortement le soufre,de se constituer
au fil des années un tel carnet d'adresses.
Et d'être accepté dans un milieu aussi exclusif.
Au bord de la marina sont arrimés des yachts somptueux parmi lesquels
trône L'Eclipse,avec ses 170 mètres,le fleuron de la flotte de
Roman Abramovich qui est lui-même un ami intime de Nathanael Rothschild.
Outre celui-ci et son père,Jacob,Lord Sainsbury,de la célèbre famille
d'épiciers,y possède une résidence.
Milliardaire,David Sainsbury,député travailliste,proche de Blair et de Brown,
est connu pour avoir distribué au Labour des millions de livres.
Pierre Lassonde,autre magnat de l'or canadien (Newmont Gold),
Bernard Arnauld le président milliardaire de LVMH,
Sandor Demjan,président de Tri-Granit une des principales entreprises
de construction des pays de l'Est,sont déjà des familiers de Porto Montenegro.
En y fêtant ses 37 ans dans une débauche de luxe et d'arrogance,
drainant tout ce qui brille de merdouille jet-set, Saef,le pote de Nat
Rothschild et de Deripaska,s'attira une reconnaissance d'autant plus éperdue
de la part de Munk qu'il auait investi quelques 500 000 £ dans la station.
Ayant ainsi assuré à Porto Montenegro,la dernière danseuse du vieil homme
blasé,une promotion qui en aura fait la rivale triomphante de Corfou,Monaco
ou St Bart.
Reste à savoir si l'amitié suspecte entre l'héritié libyen et cette cabale
fut innocente ou bien dictée par des visées géopolitiques globales.
Quand on perçoit de plus en plus,derrière les "révolutions",de Tunisie,
d'Egypte,de Libye et d'ailleurs la signature de George Soros.
Le factotum des Rothschild de Londres,justement.

Jim Reeves.

Source:RIVAROL n°2991 du 18 mars,page 7.

study scratch

_________________

Responsable du
Service de Sécurité

Revenir en haut Aller en bas
 

La main des Rothschild derrière les révolutions arabes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L' Agora :: Discussions. :: Oikoumene :: Actualités :: Politique internationale.-