L' Agora

Forum politique de libre expression & historique sans tabou.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Bienvenue sur le forum de L'AGORA, ici, le livre de notre Histoire a toutes ses pages....

(Noël 1941​)

Exemple de quelques pages d'Histoire "occultées" dans nos livres d'Histoire.... JO 1936 à Berlin : (Au dernier moment, toutefois, le comité américain, qui craignait les équipes hollandaise et allemande, revint sur sa décision. J. Owens et R. Metcalfe furent choisis aux dépens des deux athlètes… juifs. (S. Stoller et M. Glickman)(voir photo suivante) Le Bétar en uniforme avec son drapeau à Berlin: "En Histoire, la croûte, c’est le mensonge en lui-même, le pus, c’est l’occultation qui l’accompagne. N’hésitons pas à inciser et à tout purifier …"


Le saviez-vous ? Shocked

" Les Juifs déclarent la guerre aux Allemands en 1933."

"La Judée déclare la guerre à l'Allemagne"
Discours d'Adolf Hitler contre le Nouvel Ordre Mondial.

Le saviez-vous ? Shocked
Qu'est-ce que le fascisme ? scratch - Petite leçon rapide sur le fascisme.
« Quatre années d’Allemagne d’Hitler vues par un étranger » de Cesare Santoro. study

Affiche de propagande NS: (" On y voit une série d'animaux saluer Goëring.En haut à droite: un signe disant " Vivisection interdite" ( vivisection verboten ). (" Les animaux de laboratoires saluant Hermann Göring" )

Ces Nazis Noirs qui soutenaient Hitler. scratch
La liberté d'expression au "pays des Droits de l'Homme", c'est ça.... />
...hélas, d'autres "démocraties" embastillent ses citoyens pour délit d'opinion,voyez cette vidéo >
C'est un proverbe populaire utilisé par Shakespeare: "Henry IV", Première Partie, Acte III, scène 1, page 640 édition La Pléiade, traduction de Victor Hugo: << Dites la vérité, et vous humilierez le diable. >>
Ursula Haverbeck explique pourquoi l'Holocauste est le plus grand et le plus persistant mensonge de l'Histoire.
Ursula Haverbeck, 87 ans, est condamnée à dix mois de prison ferme !
Ursula Haverbeck, surnommée en Allemagne la « mamie nazie », a soutenu lors de son procès que « le camp d’Auschwitz n’a pas été un lieu d’extermination».
L'interview Vérité de Robert Faurisson à Méta Tour.
Démocratie dictatoriale : Wolfgang Fröhlich, en prison depuis 10 ans pour délit d’opinion. scratch
Udo Voigt (NPD): Violations des droits de l'homme en Europe : Dieudonné, Fröhlich, Haverbeck.

"Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait complice des menteurs et des faussaires"​ (Charles Péguy)

« Débattre avec quelqu'un,c'est prendre le risque de changer d'avis » (Raymond Aron)

"L'Histoire est du vrai qui se déforme,et la légende du faux qui s'incarne" (Jean Cocteau)

DEVOIR DE MEMOIRE = DRESDE, les 13, 14 et 15 FEVRIER 1945.

" Dresde : Crime contre l'humanité,impuni à ce jour...."

"Souvenons-nous: Dresde 13,14,15 février 1945"

(Sur les raids aériens, lire « L’Incendie » de Jörg Friedrich aux éditions de Fallois. 2004 study ).

HELLSTORM - Tempête Infernale:ce film racontel'histoire que les vainqueurs,encore à ce jour, ne veulent pas que vous sachiez...
6 août 1945 : "Barbarie démocratique : Hiroshima " study

« Il y a quelque chose de pire que d'avoir une mauvaise pensée. C'est d'avoir une pensée toute faite. » (Charles Péguy)

"Qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche, écoutons les deux sons de cloche..."

Claude Sarraute: "notre shoa ont l'a vendu au monde entier".
Ayatollah Khamenei - "Les temps sombres sont devant nous "...
Un rabbin anti-sioniste : « la shoah a été créée par des sionistes. »

" Le professeur Faurisson a eu ​85 ans ​le 25 janvier​ 2014. Voici la vidéo qu'a composée pour lui un de nos correspondants allemands, que nous félicitons également "

" 1990, 45 ans après Nuremberg,les Sovietiques reconnaissent l'assassinat des officiers polonais dans la forêt de Katyn...."

" Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...."

L'avis de nos présidents de la république :

Nagasaki et Oradour: où est la vraie barbarie ?
SLU9AQIH6UU
Jean Jaurès : « Le courage, c’est de chercher la Vérité et de la dire ».
Les Derniers Jours du Grand Mensonge... Shocked Aucun Juif gazé - 'I'm With You'... scratch
Un valeureux guerrier pour la Vérité !! cheers

Partagez | 
 

  20 avril 1994 : mort de Jean Ousset.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Spartacus

Kouros
Messages : 2075
Date d'inscription : 13/03/2010
Age : 50
Localisation : Les arènes

MessageSujet: 20 avril 1994 : mort de Jean Ousset.   Lun 20 Avr - 11:20

20 avril 1994 :
mort de Jean Ousset.






Jean Ousset est né le 28 juillet 1914 au Portugal à Porto.




Très jeune, il milite à l’action Française et dans des associations catholiques.



Lors d’un cycle de conférences il se fait remarquer par Charles Maurras
qui le place à la une de L’Action française du lendemain.
Maurras va quelques années plus tard lors d’une de ses dernières apparitions publiques
désigner Jean Ousset comme l’un des plus sûrs continuateurs de son œuvre intellectuelle
et morale, l’autre étant Jean Arfel (Jean Madiran).
Lors d’un entretien que Jean Ousset aura avec Maurras, celui-ci lui dira :


« Toutefois, si vous cherchez une doctrine,
soyez certain qu’il n’y a de doctrine vraie que catholique.
Si donc vous êtes catholique, ne le soyez pas à moitié !
»



Après avoir combattu sur le front de Lorraine en 1940, décoré de la Croix de guerre,
il est fait prisonnier en Allemagne.
Après plusieurs tentatives d’évasion, il est libéré en 1942 et retourne en France.



Il devient le chef du bureau d’étude de la Jeune légion, une structure liée
à la Légion française des combattants de Xavier Vallat.
Il publie deux ouvrages politiques :

- Histoire et génie de la France (1943)

et Fondement d’une doctrine (1944).

Il dirigeait en même temps la revue Bastions.



C’est le 29 juillet 1946, à la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre que trois hommes
(Denis Demarque, Jean Masson et Jean Ousset) vont consacrer leur projet au Christ Roi.
Le même jour, l’œuvre nouvelle était mise sous la protection de la « Reine du Monde »,
en la Chapelle Notre-Dame-de-la-médaille-miraculeuse, rue du Bac.
La Cité catholique était née sous son premier nom de
« Centre d’études critiques et de synthèse ».
La volonté des fondateurs est de créer un organisme de laïcs agissant
sous leur responsabilité civique à l’avènement d’un ordre social chrétien.



La Cité catholique prend son essor dans les années 1950, se dotant d’un périodique,
Verbe, accueillant dans ses congrès annuels quelques évêques
et des personnalités de la droite catholique ( Henri Massis, Jean Madiran,
le général Maxime Weygand ), dans le contexte de la crise de la IVe République
et de la guerre d’Algérie.
Ousset et son association s’opposent au modernisme des catholiques progressistes favorables
à la décolonisation, et au communisme.
Ousset publie son œuvre majeure Pour qu’Il règne en 1959,
qui deviendra un des bréviairesdes milieux catholiques traditionalistes.
La préface de Pour qu’Il règne était signée par Mgr Marcel Lefebvre.



En 1963, Ousset change le nom de son association,
et le titre de son périodique, qui devient Permanences.



Le premier congrès aura lieu en 1964 à Sion, dans le canton du Valais (Suisse).
Puis, de 1965 à 1977, ils se dérouleront à Lausanne.
En 1969, trois mille personnes assistent au congrès annuel au cours duquel interviennent
des personnalités comme Gustave Thibon, Jean Madiran, et Marcel Clément
(directeur de la revue l’Homme nouveau) .
Ousset combat les réformes et veut la conservation de la messe traditionnelle
(telle que maintenant confirmée par Benoit XVI), aux côtés de Jean Madiran
et de sa revue Itinéraires, du romancier Michel de Saint-Pierre.



Jean Ousset participa jusqu’au bout de ses forces au développement de cette action
et pour que l’équipe continue l’œuvre dans une stricte fidélité au dessein initial.

Les membres se divisent sur les questions qui se posèrent aux catholiques traditionalistes:

- les réformes liturgiques,

-l’évolution vers le schisme de Mgr Lefèbvre.



Deux organisations distinctes naissent suite à l’éclatement de l’Office.
D’une part, l’Institut CIVITAS proche de la FSSPX
et dirigé aujourd’hui par Alain Escada,
et d’autre part ICHTUS lancé par Jacques Trémolet de Villers.



C’est au cours d’une visite au Louvre qu’il est victime d’une attaque cérébrale.
Il meurt le 20 avril 1994.



Jean Ousset a écrit sous plusieurs pseudonymes :

- Jean Marial, André Roche, Louis Morteau, Jean-Marie Vaissière,
Jacques Régnier et Jacques Haissy.






Source : study



http://la-flamme.fr/category/non-classe/




_________________
 

L'autre Histoire :
"qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche."

http://sansconcessiontv.org/

http://robertfaurisson.blogspot.it/2014/12/une-grande-dame-allemande-ouvre-la.html
Revenir en haut Aller en bas
 

20 avril 1994 : mort de Jean Ousset.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L' Agora :: Hadès :: In Mémoriam-