L' Agora

Forum politique de libre expression & historique sans tabou.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Bienvenue sur le forum de L'AGORA, ici, le livre de notre Histoire a toutes ses pages....

(Noël 1941​)

Exemple de quelques pages d'Histoire "occultées" dans nos livres d'Histoire.... JO 1936 à Berlin : (Au dernier moment, toutefois, le comité américain, qui craignait les équipes hollandaise et allemande, revint sur sa décision. J. Owens et R. Metcalfe furent choisis aux dépens des deux athlètes… juifs. (S. Stoller et M. Glickman)(voir photo suivante) Le Bétar en uniforme avec son drapeau à Berlin: "En Histoire, la croûte, c’est le mensonge en lui-même, le pus, c’est l’occultation qui l’accompagne. N’hésitons pas à inciser et à tout purifier …"


Le saviez-vous ? Shocked

" Les Juifs déclarent la guerre aux Allemands en 1933."

"La Judée déclare la guerre à l'Allemagne"
Discours d'Adolf Hitler contre le Nouvel Ordre Mondial.

Le saviez-vous ? Shocked
Qu'est-ce que le fascisme ? scratch - Petite leçon rapide sur le fascisme.
« Quatre années d’Allemagne d’Hitler vues par un étranger » de Cesare Santoro. study

Affiche de propagande NS: (" On y voit une série d'animaux saluer Goëring.En haut à droite: un signe disant " Vivisection interdite" ( vivisection verboten ). (" Les animaux de laboratoires saluant Hermann Göring" )

Ces Nazis Noirs qui soutenaient Hitler. scratch
La liberté d'expression au "pays des Droits de l'Homme", c'est ça.... />
...hélas, d'autres "démocraties" embastillent ses citoyens pour délit d'opinion,voyez cette vidéo >
C'est un proverbe populaire utilisé par Shakespeare: "Henry IV", Première Partie, Acte III, scène 1, page 640 édition La Pléiade, traduction de Victor Hugo: << Dites la vérité, et vous humilierez le diable. >>
Ursula Haverbeck explique pourquoi l'Holocauste est le plus grand et le plus persistant mensonge de l'Histoire.
Ursula Haverbeck, 87 ans, est condamnée à dix mois de prison ferme !
Ursula Haverbeck, surnommée en Allemagne la « mamie nazie », a soutenu lors de son procès que « le camp d’Auschwitz n’a pas été un lieu d’extermination».
L'interview Vérité de Robert Faurisson à Méta Tour.
Démocratie dictatoriale : Wolfgang Fröhlich, en prison depuis 10 ans pour délit d’opinion. scratch
Udo Voigt (NPD): Violations des droits de l'homme en Europe : Dieudonné, Fröhlich, Haverbeck.

"Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait complice des menteurs et des faussaires"​ (Charles Péguy)

« Débattre avec quelqu'un,c'est prendre le risque de changer d'avis » (Raymond Aron)

"L'Histoire est du vrai qui se déforme,et la légende du faux qui s'incarne" (Jean Cocteau)

DEVOIR DE MEMOIRE = DRESDE, les 13, 14 et 15 FEVRIER 1945.

" Dresde : Crime contre l'humanité,impuni à ce jour...."

"Souvenons-nous: Dresde 13,14,15 février 1945"

(Sur les raids aériens, lire « L’Incendie » de Jörg Friedrich aux éditions de Fallois. 2004 study ).

HELLSTORM - Tempête Infernale:ce film racontel'histoire que les vainqueurs,encore à ce jour, ne veulent pas que vous sachiez...
6 août 1945 : "Barbarie démocratique : Hiroshima " study

« Il y a quelque chose de pire que d'avoir une mauvaise pensée. C'est d'avoir une pensée toute faite. » (Charles Péguy)

"Qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche, écoutons les deux sons de cloche..."

Claude Sarraute: "notre shoa ont l'a vendu au monde entier".
Ayatollah Khamenei - "Les temps sombres sont devant nous "...
Un rabbin anti-sioniste : « la shoah a été créée par des sionistes. »

" Le professeur Faurisson a eu ​85 ans ​le 25 janvier​ 2014. Voici la vidéo qu'a composée pour lui un de nos correspondants allemands, que nous félicitons également "

" 1990, 45 ans après Nuremberg,les Sovietiques reconnaissent l'assassinat des officiers polonais dans la forêt de Katyn...."

" Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...."

L'avis de nos présidents de la république :

Nagasaki et Oradour: où est la vraie barbarie ?
SLU9AQIH6UU
Jean Jaurès : « Le courage, c’est de chercher la Vérité et de la dire ».
Les Derniers Jours du Grand Mensonge... Shocked Aucun Juif gazé - 'I'm With You'... scratch
Un valeureux guerrier pour la Vérité !! cheers

Partagez | 
 

  Combien de « juifs de France » (français, étrangers ou apatrides) ont-ils survécu à la guerre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Spartacus

Kouros
Messages : 2067
Date d'inscription : 13/03/2010
Age : 50
Localisation : Les arènes

MessageSujet: Combien de « juifs de France » (français, étrangers ou apatrides) ont-ils survécu à la guerre ?    Ven 17 Oct - 18:42






Combien de « juifs de France »
(français, étrangers ou apatrides)
ont-ils survécu à la guerre ?
Les trois quarts ou les quatre cinquièmes ?  








J’ai autrefois constaté et décrit les erreurs commises par Serge Klarsfeld à la fois
dans la première édition de son Mémorial de la déportation des Juifs de France (1978)
et dans ses Additifs, mais, pour commencer, je n’ai jamais trouvé, preuves à l’appui,
combien de « juifs (français, étrangers ou apatrides) déportés de France »
sont morts en déportation et, encore moins, combien d’entre ceux-ci sont morts
de causes soit naturelles, soit autres.




Le « Mur des noms » situé à l’entrée du Mémorial de la Shoah à Paris,
17 rue Geoffroy-l’Asnier dans le 4ème arrondissement, comporte les noms
de tous les juifs déportés, y compris ceux de survivants connus.
Pour un « mémorial » ou « monument commémoratif », le procédé manque de probité
et il est à craindre que beaucoup de visiteurs ne s’imaginent qu’il s’agit là
d’une liste de morts ou de tués alors qu’il n’est question que de déportés.




Dans Vichy-Auschwitz
(Le rôle de Vichy dans la solution finale de la question juive en France – 1943-1944),
Fayard, 415 p., S. Klarsfeld écrivait déjà en 1985, soit il y a près de trente ans :

« Trois-quarts des Juifs de France survivaient en France à la Libération »
(Introduction, p  8/.
Cette courte phrase doit être lue avec attention :

-  l’auteur n’y mentionne pas tous les « survivants » juifs mais seulement ceux
qui « survivaient en France ».
A ces trois quarts de survivants il convient donc d’ajouter les juifs qui,
dans les années d’après-guerre, n’ont pas regagné la France
(ne fût-ce que parce qu’ils n’étaient pas français ou qu’ils avaient décidé
de ne pas retourner dans le pays qui les avait déportés) ;
ceux-là ont gagné soit des pays européens autres que la France, soit les Etats-Unis,
le Canada ou l’Argentine, soit d’autres pays encore, soit surtout la Palestine
qui allait prendre, en 1948, le nom d’Etat juif ou d’Etat d’Israël.
Il est donc probable que, si l’on tenait aussi compte de ces « survivants »,
« rescapés » ou « miraculés », on pourrait, corrigeant la phrase de S. Klarsfeld, écrire :
« Quatre cinquièmes des juifs de France survivaient en France et ailleurs à la Libération ».  




Le nombre des juifs qui vivaient en France en 1939 est généralement estimé à 300 000 et,
à ce compte, les survivants juifs, juste après la guerre, auraient été au nombre d’environ
225 000 (dans l’hypothèse des trois quarts de survivants) ou d’environ 240 000
(dans l’hypothèse des quatre cinquièmes de survivants).
Les morts (pour toutes sortes de raisons) et les disparus auraient alors été
au nombre de 75 000 ou de 60 000.
De telles conclusions excluraient que les Allemands aient pu observer
une politique d’extermination systématique des juifs d’Europe mais encore faudrait-il
prouver la justesse de ces chiffres.
Ceux qui en ont les moyens craignent-ils de trouver les chiffres exacts ?




Comme il m’est déjà arrivé de le demander, comment se fait-il que,
surtout avec les moyens techniques et informatiques dont nous disposons aujourd’hui
et avec le flot de milliards que rapporte le Shoa(h) Business, on ne possède toujours pas
en 2014 une liste informatisée et nominale concernant tous les juifs recensés en France
pendant l’Occupation avec mention pour la plupart, sinon pour tous,
du sort de chacun d’entre eux, qu’ils aient été déportés ou non ?
Jadis j’ai, en vain, mené de longues recherches sur le sujet
au Centre de documentation juive contemporaine (CDJC).
Tout récemment j’ai pu interroger au téléphone une personne du CDJC
qui m’a donné l’impression de bien connaître son affaire et qui m’a répondu,
en ce qui concerne les seuls déportés, qu’en dépit d’une nouvelle édition, en 2012,
du Mémorial … de S. Klarsfeld, il n’existait pas encore d’« étude majeure » sur le sujet
et qu’on était à présent « encore dans le flou », ce qui n’empêche pas les auteurs
qui s’expriment sur le site Internet du Mémorial (www.memorialdelashoah.org)
d’écrire que, sur les « 76 000 juifs » déportés,
« quelque 2 500 personnes seulement ont survécu à leur déportation ».




Enfin, pour en revenir au titre de l’ouvrage publié par S. Klarsfeld en 1985
et que j’ai mentionné plus haut, je rappelle une fois de plus que « la solution finale »
n’est que la forme raccourcie d’une expression désignant la recherche de ce qui s’appelait
en réalité « une solution finale territoriale de la question juive »
(eine territoriale Endlösung der Judenfrage).
Nationaux-socialistes et sionistes aspiraient à une telle solution mais, pour les premiers,
à partir d’un certain moment, il a été exclu que le territoire en question fût
celui de la Palestine, et cela à cause du « noble et vaillant peuple arabe »
auquel on ne pouvait décemment pas infliger pareille infamie
(voyez mon article du 28 juin 2008,
« Heinrich Himmler rend compte de son entretien du 15 janvier 1945
avec Jean Marie Musy au sujet des juifs »).




Près de soixante-dix ans après la fin de la guerre, il serait grand temps de revenir
à la réalité des faits et des chiffres.
On l’a plus ou moins fait pour beaucoup de prétendues « chambres à gaz nazies »,
pour le prétendu « savon juif », pour les prétendues « peaux humaines tannées »,
pour les prétendues « têtes réduites », pour « la sotte histoire de Wannsee »,
pour le prétendu « massacre, par les Allemands, de milliers d’officiers polonais à Katyn
(et deux autres lieux) », pour les prétendus « 75 000 fusillés du Parti communiste français »,
pour les prétendus « 4 000 000 de morts d’Auschwitz »
et pour cent autres calembredaines hithcockiennes ou staliniennes.
L’Histoire devra recouvrer ses droits, tous ses droits aux dépens, s’il le faut,
de ce qu’on appelle complaisamment « la Mémoire ».
Ce sera contrariant pour les faux témoins, les menteurs, les faussaires,
les marchands du Shoa(h) Business, pour les exploiteurs de la haine éternelle
et pour les perpétuels fauteurs de guerre.




Mais ce sera aussi un peu de répit ,enfin !, pour les honnêtes gens épris d’exactitude
et pour les cœurs pacifiques.




L’époque s’y prête : de nos jours, les historiens de « la destruction des juifs d’Europe »
font de moins en moins de place à la magique chambre à gaz nazie, une « arme du crime »
jamais examinée ni même vue, jamais représentée techniquement.
Récemment, les découvertes sensationnelles, faites par des Israéliens,
quant à des « vestiges de chambres à gaz nazies »
dans le camp de transit de Sobibor ont vite éclaté comme bulles au soleil ou comme,
à Paris, la pièce de théâtre de Bernard-Henri Lévy.
Quant aux mises en scènes du Père Patrick Desbois avec sa « Shoah par balles »,
ses 800 charniers et ses 1 500 000 juifs fusillés mais avec zéro,
exactement zéro cadavre exhumé et expertisé, elle disparaît de nos écrans
et devrait finir dans les poubelles de l’histoire.
Certes la rengaine de la Mémoire et son tam-tam continueront mais le charme est brisé.
Les jeunes générations ne marchent pas.

 

Et le meilleur d’Internet aidera à faire le ménage dans les écuries d’Augias.


17 octobre 2014






Posted by N    

Labels: Déportation, Himmler, Klarsfeld, Mémorial de la Shoah, Palestine




Source :   study
http://robertfaurisson.blogspot.it/search?updated-min=2014-01-01T00:00:00-08:00&updated-max=2015-01-01T00:00:00-08:00&max-results=43

_________________
 

L'autre Histoire :
"qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche."

http://sansconcessiontv.org/

http://robertfaurisson.blogspot.it/2014/12/une-grande-dame-allemande-ouvre-la.html
Revenir en haut Aller en bas
 

Combien de « juifs de France » (français, étrangers ou apatrides) ont-ils survécu à la guerre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L' Agora :: Discussions. :: Académie :: Histoire. :: Crimes contre la Paix/crimes de guerre & contre l'humanité.-