L' Agora

Forum politique de libre expression & historique sans tabou.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Bienvenue sur le forum de L'AGORA, ici, le livre de notre Histoire a toutes ses pages....

(Noël 1941​)

Exemple de quelques pages d'Histoire "occultées" dans nos livres d'Histoire.... JO 1936 à Berlin : (Au dernier moment, toutefois, le comité américain, qui craignait les équipes hollandaise et allemande, revint sur sa décision. J. Owens et R. Metcalfe furent choisis aux dépens des deux athlètes… juifs. (S. Stoller et M. Glickman)(voir photo suivante) Le Bétar en uniforme avec son drapeau à Berlin: "En Histoire, la croûte, c’est le mensonge en lui-même, le pus, c’est l’occultation qui l’accompagne. N’hésitons pas à inciser et à tout purifier …"


Le saviez-vous ? Shocked

" Les Juifs déclarent la guerre aux Allemands en 1933."

"La Judée déclare la guerre à l'Allemagne"
Discours d'Adolf Hitler contre le Nouvel Ordre Mondial.

Le saviez-vous ? Shocked
Qu'est-ce que le fascisme ? scratch - Petite leçon rapide sur le fascisme.
« Quatre années d’Allemagne d’Hitler vues par un étranger » de Cesare Santoro. study

Affiche de propagande NS: (" On y voit une série d'animaux saluer Goëring.En haut à droite: un signe disant " Vivisection interdite" ( vivisection verboten ). (" Les animaux de laboratoires saluant Hermann Göring" )

Ces Nazis Noirs qui soutenaient Hitler. scratch
La liberté d'expression au "pays des Droits de l'Homme", c'est ça.... />
...hélas, d'autres "démocraties" embastillent ses citoyens pour délit d'opinion,voyez cette vidéo >
C'est un proverbe populaire utilisé par Shakespeare: "Henry IV", Première Partie, Acte III, scène 1, page 640 édition La Pléiade, traduction de Victor Hugo: << Dites la vérité, et vous humilierez le diable. >>
Ursula Haverbeck explique pourquoi l'Holocauste est le plus grand et le plus persistant mensonge de l'Histoire.
Ursula Haverbeck, 87 ans, est condamnée à dix mois de prison ferme !
Ursula Haverbeck, surnommée en Allemagne la « mamie nazie », a soutenu lors de son procès que « le camp d’Auschwitz n’a pas été un lieu d’extermination».
L'interview Vérité de Robert Faurisson à Méta Tour.
Démocratie dictatoriale : Wolfgang Fröhlich, en prison depuis 10 ans pour délit d’opinion. scratch
Udo Voigt (NPD): Violations des droits de l'homme en Europe : Dieudonné, Fröhlich, Haverbeck.

"Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait complice des menteurs et des faussaires"​ (Charles Péguy)

« Débattre avec quelqu'un,c'est prendre le risque de changer d'avis » (Raymond Aron)

"L'Histoire est du vrai qui se déforme,et la légende du faux qui s'incarne" (Jean Cocteau)

DEVOIR DE MEMOIRE = DRESDE, les 13, 14 et 15 FEVRIER 1945.

" Dresde : Crime contre l'humanité,impuni à ce jour...."

"Souvenons-nous: Dresde 13,14,15 février 1945"

(Sur les raids aériens, lire « L’Incendie » de Jörg Friedrich aux éditions de Fallois. 2004 study ).

HELLSTORM - Tempête Infernale:ce film racontel'histoire que les vainqueurs,encore à ce jour, ne veulent pas que vous sachiez...
6 août 1945 : "Barbarie démocratique : Hiroshima " study

« Il y a quelque chose de pire que d'avoir une mauvaise pensée. C'est d'avoir une pensée toute faite. » (Charles Péguy)

"Qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche, écoutons les deux sons de cloche..."

Claude Sarraute: "notre shoa ont l'a vendu au monde entier".
Ayatollah Khamenei - "Les temps sombres sont devant nous "...
Un rabbin anti-sioniste : « la shoah a été créée par des sionistes. »

" Le professeur Faurisson a eu ​85 ans ​le 25 janvier​ 2014. Voici la vidéo qu'a composée pour lui un de nos correspondants allemands, que nous félicitons également "

" 1990, 45 ans après Nuremberg,les Sovietiques reconnaissent l'assassinat des officiers polonais dans la forêt de Katyn...."

" Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...."

L'avis de nos présidents de la république :

Nagasaki et Oradour: où est la vraie barbarie ?
SLU9AQIH6UU
Jean Jaurès : « Le courage, c’est de chercher la Vérité et de la dire ».
Les Derniers Jours du Grand Mensonge... Shocked Aucun Juif gazé - 'I'm With You'... scratch
Un valeureux guerrier pour la Vérité !! cheers

Partagez | 
 

 22 mai 1988 : mort de Giorgio Almirante.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Spartacus

Kouros
Messages : 2075
Date d'inscription : 13/03/2010
Age : 50
Localisation : Les arènes

MessageSujet: 22 mai 1988 : mort de Giorgio Almirante.   Ven 23 Mai - 8:30


23 mai 1938 :
assassinat de Evhen Konovalets.






Evhen Konovalets (Євген Олексійович Коновалець en ukrainien)
est né le 14 juin 1891 à Zachkiv près de Lviv
.

Il fait ses études de droit à l’université de Lviv et est un membre actif de la société Prosvita,
une organisation restreinte à l’intelligentsia mais qui au cours du temps se démocratise
et soutient le mouvement nationaliste ukrainien.

Il devient actif en politique en tant que représentant des étudiants au comité exécutif
du Parti démocratique national.

Au cours de la Première Guerre mondiale Yevhen Konovalets sert comme sous-lieutenant
dans l’armée d’Autriche-Hongrie sur le front de l’Est.
Il est capturé en 1915 par l’armée impériale russe et interné dans un camp de prisonniers
de guerre près de Tsaritsyne où il retrouve un groupe d’officiers de Galicie parmi lesquels
se trouve Andry Melnyk.

Il s’échappe avec eux en direction de Kiev
et organise le bataillon des fusiliers de la Sitch en novembre 1917.

Deux mois plus tard Yevhen Konovalets en prent le commandement,
le bataillon est réorganisé et rebaptisé Premier bataillon de tirailleurs Sitch.
Attaché à l’idée d’une Ukraine indépendante et unique, celui-ci se distingue en réprimant
le soulèvement bolchevik de Kiev, en résistant à l’offensive de Mikhaïl Mouraviev
et en libérant Kiev au mois de mars 1918.

Yevhen Konovalets s’oppose au coup d’État de Pavlo Skoropadsky
et refuse de reconnaître son nouveau gouvernement.
En conséquence de quoi son bataillon est désarmé et dissous.

Néanmoins, poussé par l’Union nationale ukrainienne,
Yevhen Konovalets obtient la permission de rétablir son unité et forme
un détachement séparé du bataillon des fusiliers de la Sitch à Bila Tserkva.



En novembre 1918 avec son détachement,
il joue un rôle clé dans le renversement de l’hetman Pavlo Skoropadsky
et la restauration de la République populaire ukrainienne.

En raison des revers militaires de l’armée ukrainienne face à l’invasion bolchévique
son bataillon est démobilisé en décembre 1919 et son commandant se retrouve
internés dans un camp de prisonnier de guerre polonais à Loutsk.

Au printemps 1920, avec l’accord de Simon Petlioura,
il part pour Prague afin de gagner le soutien de la Galicie dans l’objectif de constituer,
à l’aide des soldats ukrainiens internés dans les camps de guerre tchécoslovaque et italien,
une brigade.

Néanmoins Yevhen Petrouchevytch, ancien président de la République populaire
d’Ukraine occidentale
, s’y oppose et met fin à cette initiative.

Avec la fin de la guerre, Yevhen Konovalets décide de poursuivre la lutte pour l’indépendance
par des moyens plus radicaux.
Au cours de l’été 1921 il se rend à Lviv,
prend en charge l’Organisation militaire ukrainienne (UVO) et met en place son réseau.

Puis en décembre 1922, Yevhen Konovalets émigre et vit avec sa famille à Berlin
jusqu’en 1929, à Genève de 1929 à 1936 et s’installe finalement à Rome.

Tout en gardant le contrôle sur l’UVO,
il établit des contacts avec des cercles militaires étrangers,
en particulier avec l’Allemagne et la Lituanie.

Reconnaissant les différents groupes de jeunes nationalistes comme étant ses alliés naturels
dans la lutte pour l’indépendance, il unifie son organisation aux leurs et fonde ainsi
l’Organisation des nationalistes ukrainiens à Vienne en 1929.
Il en prend la direction et canalise leurs activités politiques.

Au cours d’une visite aux États-Unis et au Canada,
Yevhen Konovalets encourage ses militants à établir des associations de vétérans ukrainiens.
Elles devinrent les noyaux de la communauté nationaliste ukrainienne
et pris le nom d’Organisation pour la renaissance de l’Ukraine aux États-Unis
et le nom de Fédération nationale ukrainienne au Canada.

Au cours de ses dix premières années de direction à la tête de l’OUN,
Yevhen Konovalets consolide sa position en Ukraine et à l’étranger.

Il encourage le développement de toutes les organisations de la communauté ukrainienne,
en France, en Allemagne, en Autriche.
Par ailleurs il essaie d’amener, à l’attention de la Société des Nations,
le débat sur la question nationale ukrainienne.

Il est assassiné par le biais d’un colis piégé à Rotterdam
par l’agent du NKVD Pavel Soudoplatov le 23 mai 1938.







Il est inhumé à Rotterdam.











Source : study
http://la-flamme.fr/category/non-classe/






_________________
 

L'autre Histoire :
"qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche."

http://sansconcessiontv.org/

http://robertfaurisson.blogspot.it/2014/12/une-grande-dame-allemande-ouvre-la.html
Revenir en haut Aller en bas
 

22 mai 1988 : mort de Giorgio Almirante.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L' Agora :: Hadès :: In Mémoriam-