L' Agora

Forum politique de libre expression & historique sans tabou.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Bienvenue sur le forum de L'AGORA, ici, le livre de notre Histoire a toutes ses pages....

(Noël 1941​)

Exemple de quelques pages d'Histoire "occultées" dans nos livres d'Histoire.... JO 1936 à Berlin : (Au dernier moment, toutefois, le comité américain, qui craignait les équipes hollandaise et allemande, revint sur sa décision. J. Owens et R. Metcalfe furent choisis aux dépens des deux athlètes… juifs. (S. Stoller et M. Glickman)(voir photo suivante) Le Bétar en uniforme avec son drapeau à Berlin: "En Histoire, la croûte, c’est le mensonge en lui-même, le pus, c’est l’occultation qui l’accompagne. N’hésitons pas à inciser et à tout purifier …"


Le saviez-vous ? Shocked

" Les Juifs déclarent la guerre aux Allemands en 1933."

"La Judée déclare la guerre à l'Allemagne"
Discours d'Adolf Hitler contre le Nouvel Ordre Mondial.

Le saviez-vous ? Shocked
Qu'est-ce que le fascisme ? scratch - Petite leçon rapide sur le fascisme.
« Quatre années d’Allemagne d’Hitler vues par un étranger » de Cesare Santoro. study

Affiche de propagande NS: (" On y voit une série d'animaux saluer Goëring.En haut à droite: un signe disant " Vivisection interdite" ( vivisection verboten ). (" Les animaux de laboratoires saluant Hermann Göring" )

Ces Nazis Noirs qui soutenaient Hitler. scratch
La liberté d'expression au "pays des Droits de l'Homme", c'est ça.... />
...hélas, d'autres "démocraties" embastillent ses citoyens pour délit d'opinion,voyez cette vidéo >
C'est un proverbe populaire utilisé par Shakespeare: "Henry IV", Première Partie, Acte III, scène 1, page 640 édition La Pléiade, traduction de Victor Hugo: << Dites la vérité, et vous humilierez le diable. >>
Ursula Haverbeck explique pourquoi l'Holocauste est le plus grand et le plus persistant mensonge de l'Histoire.
Ursula Haverbeck, 87 ans, est condamnée à dix mois de prison ferme !
Ursula Haverbeck, surnommée en Allemagne la « mamie nazie », a soutenu lors de son procès que « le camp d’Auschwitz n’a pas été un lieu d’extermination».
L'interview Vérité de Robert Faurisson à Méta Tour.
Démocratie dictatoriale : Wolfgang Fröhlich, en prison depuis 10 ans pour délit d’opinion. scratch
Udo Voigt (NPD): Violations des droits de l'homme en Europe : Dieudonné, Fröhlich, Haverbeck.

"Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait complice des menteurs et des faussaires"​ (Charles Péguy)

« Débattre avec quelqu'un,c'est prendre le risque de changer d'avis » (Raymond Aron)

"L'Histoire est du vrai qui se déforme,et la légende du faux qui s'incarne" (Jean Cocteau)

DEVOIR DE MEMOIRE = DRESDE, les 13, 14 et 15 FEVRIER 1945.

" Dresde : Crime contre l'humanité,impuni à ce jour...."

"Souvenons-nous: Dresde 13,14,15 février 1945"

(Sur les raids aériens, lire « L’Incendie » de Jörg Friedrich aux éditions de Fallois. 2004 study ).

HELLSTORM - Tempête Infernale:ce film racontel'histoire que les vainqueurs,encore à ce jour, ne veulent pas que vous sachiez...
6 août 1945 : "Barbarie démocratique : Hiroshima " study

« Il y a quelque chose de pire que d'avoir une mauvaise pensée. C'est d'avoir une pensée toute faite. » (Charles Péguy)

"Qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche, écoutons les deux sons de cloche..."

Claude Sarraute: "notre shoa ont l'a vendu au monde entier".
Ayatollah Khamenei - "Les temps sombres sont devant nous "...
Un rabbin anti-sioniste : « la shoah a été créée par des sionistes. »

" Le professeur Faurisson a eu ​85 ans ​le 25 janvier​ 2014. Voici la vidéo qu'a composée pour lui un de nos correspondants allemands, que nous félicitons également "

" 1990, 45 ans après Nuremberg,les Sovietiques reconnaissent l'assassinat des officiers polonais dans la forêt de Katyn...."

" Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...."

L'avis de nos présidents de la république :

Nagasaki et Oradour: où est la vraie barbarie ?
SLU9AQIH6UU
Jean Jaurès : « Le courage, c’est de chercher la Vérité et de la dire ».
Les Derniers Jours du Grand Mensonge... Shocked Aucun Juif gazé - 'I'm With You'... scratch
Un valeureux guerrier pour la Vérité !! cheers

Partagez | 
 

 30 avril 1945 : naissance de François Brigneau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Spartacus

Kouros
Messages : 2077
Date d'inscription : 13/03/2010
Age : 51
Localisation : Les arènes

MessageSujet: 30 avril 1945 : naissance de François Brigneau.   Mer 30 Avr - 9:03

30 avril 1945 :
naissance de François Brigneau.





Emmanuel Allot est né le 30 avril 1919 à Concarneau.

Emmanuel Allot est un grand admirateur de Robert Brasillach,
qu’il rencontre durant l’Occupation et côtoie plus tard à la prison de Fresnes.
Le lendemain du débarquement allié en Normandie, il s’engage dans la Milice.
Arrêté à la libération, il est acquitté a l’issue de son procès.
Il sort de prison au bout d’un an et se marie à la nièce de Georges Suarez.

Il entame ensuite une carrière dans la presse, en prenant tout d’abord le pseudonyme
de Julien Guernec.
Il est l’ami du romancier et journaliste Antoine Blondin et tente lui-même
une carrière littéraire, étant alors rattaché au courant des Hussards.
Il se spécialise un temps dans les chroniques humoristiques rédigées en argot parisien.
Il prend le pseudonyme de François Brigneau pour entamer une carrière
dans la presse à grand tirage.

En 1954, il obtient le Grand prix de littérature policière pour son polar
La Beauté qui meurt.

Il écrit pour Paroles françaises, journal du Parti républicain de la liberté détenu
par André Mutter, La Dernière lanterne, Indépendance française, France dimanche,
Le Rouge et le noir, Constellation, La Fronde, Rivarol, Ciné monde, L’Auto-Journal
.
Il est ensuite rédacteur en chef à Spectacle du Monde, éditorialiste à Télé Magazine,
grand reporter à Paris Presse, L’Intransigeant et à L’Aurore
et enfin collaborateur à Minute.
Ses éditoriaux vengeurs, souvent dirigés contre Charles de Gaulle,
contribuent à faire la réputation du journal.
Il est un temps rédacteur en chef de Minute et en demeure l’éditorialiste vedette
jusqu’au milieu des années 1980.

Participant au comité de campagne de Jean-Louis Tixier-Vignancour,
lors de l’élection présidentielle française de 1965, il est ensuite membre du mouvement
Ordre nouveau, puis cofondateur du Front national,
dont il est de 1972 à 1973 le vice-président.

Il s’éloigne ensuite du Front national lors de la scission qui voit une partie de ses membres
fonder le Parti des forces nouvelles (PFN).
Il se rapproche plus tard à nouveau du FN, sans pour autant faire partie de l’appareil du parti.
Il collabore en tant qu’éditorialiste, dans les années 1980 et 1990, à l’hebdomadaire
National-Hebdo, dont la rédaction est domiciliée dans les locaux du Front national.
Il est également le responsable de la rubrique télévision de National-Hebdo,
signant ses articles du pseudonyme féminin de Mathilde Cruz.

François Brigneau a également compté parmi les fondateurs du quotidien Présent,
mais il s’en est éloigné en 1985 à la suite d’un désaccord avec le directeur de la rédaction
Jean Madiran.



François Brigneau s’emploie régulièrement dans ses éditoriaux à dénoncer l’influence
exercée par la communauté israélite.
Il est plusieurs fois condamné pour écrits antisémites
par la 17e chambre correctionnelle de Paris.


En 1992
, lors de l’acquittement de Paul Touvier
(condamné par la suite à la réclusion criminelle à perpétuité), François Brigneau écrit :

« En 1945, les crimes commis par les Français qui s’étaient rebellés contre
le gouvernement légitime et légal de leur pays furent absous, quelle que fût leur horreur […]
et celle-ci ne manqua pas.
En revanche, les crimes commis par les Français obéissant aux ordres du gouvernement
légitime et légal de leur pays continuèrent d’être poursuivis et condamnés, longtemps
après la Libération. […]
La vraie revanche de l’humanité sur le crime, c’est la chambre d’accusation qui vient de la prendre.
Elle a blanchi et libéré Touvier. […]
Quant à moi, après ma mort
, conclut M. Brigneau,
je voudrais qu’une plaque fût apposée sur ma maison.
On lirait ces mots :
Ici, pendant la chasse à l’homme, Paul Touvier et les siens furent reçus
chaque fois qu’ils le désirèrent”.
»

Lorsqu’éclata, fin 1998-début 1999, la crise entre partisans de Jean-Marie Le Pen
et ceux de Bruno Mégret, entre lesquels il ne veut choisir, François Brigneau se résout
à quitter National-Hebdo et se brouille avec Jean-Marie Le Pen, dont il est pourtant
l’un des meilleurs amis.
Après cette semi-retraite involontaire, il continue toutefois d’assurer une chronique
régulière dans Le Libre Journal de la France Courtoise, publication « décadaire »
animée par Serge de Beketch.




Il meurt le 9 avril 2012.



Il est inhumé le 13 avril au cimetière de Saint Cloud,
sans aucun représentant officiel du Front national.







Source : study
http://la-flamme.fr/category/non-classe/




_________________
 

L'autre Histoire :
"qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche."

http://sansconcessiontv.org/

http://robertfaurisson.blogspot.it/2014/12/une-grande-dame-allemande-ouvre-la.html
Revenir en haut Aller en bas
 

30 avril 1945 : naissance de François Brigneau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L' Agora :: Hadès :: In Mémoriam-