L' Agora

Forum politique de libre expression & historique sans tabou.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Bienvenue sur le forum de L'AGORA, ici, le livre de notre Histoire a toutes ses pages....

(Noël 1941​)

Exemple de quelques pages d'Histoire "occultées" dans nos livres d'Histoire.... JO 1936 à Berlin : (Au dernier moment, toutefois, le comité américain, qui craignait les équipes hollandaise et allemande, revint sur sa décision. J. Owens et R. Metcalfe furent choisis aux dépens des deux athlètes… juifs. (S. Stoller et M. Glickman)(voir photo suivante) Le Bétar en uniforme avec son drapeau à Berlin: "En Histoire, la croûte, c’est le mensonge en lui-même, le pus, c’est l’occultation qui l’accompagne. N’hésitons pas à inciser et à tout purifier …"


Le saviez-vous ? Shocked

" Les Juifs déclarent la guerre aux Allemands en 1933."

"La Judée déclare la guerre à l'Allemagne"
Discours d'Adolf Hitler contre le Nouvel Ordre Mondial.

Le saviez-vous ? Shocked
Qu'est-ce que le fascisme ? scratch - Petite leçon rapide sur le fascisme.
« Quatre années d’Allemagne d’Hitler vues par un étranger » de Cesare Santoro. study

Affiche de propagande NS: (" On y voit une série d'animaux saluer Goëring.En haut à droite: un signe disant " Vivisection interdite" ( vivisection verboten ). (" Les animaux de laboratoires saluant Hermann Göring" )

Ces Nazis Noirs qui soutenaient Hitler. scratch
La liberté d'expression au "pays des Droits de l'Homme", c'est ça.... />
...hélas, d'autres "démocraties" embastillent ses citoyens pour délit d'opinion,voyez cette vidéo >
C'est un proverbe populaire utilisé par Shakespeare: "Henry IV", Première Partie, Acte III, scène 1, page 640 édition La Pléiade, traduction de Victor Hugo: << Dites la vérité, et vous humilierez le diable. >>
Ursula Haverbeck explique pourquoi l'Holocauste est le plus grand et le plus persistant mensonge de l'Histoire.
Ursula Haverbeck, 87 ans, est condamnée à dix mois de prison ferme !
Ursula Haverbeck, surnommée en Allemagne la « mamie nazie », a soutenu lors de son procès que « le camp d’Auschwitz n’a pas été un lieu d’extermination».
L'interview Vérité de Robert Faurisson à Méta Tour.
Démocratie dictatoriale : Wolfgang Fröhlich, en prison depuis 10 ans pour délit d’opinion. scratch
Udo Voigt (NPD): Violations des droits de l'homme en Europe : Dieudonné, Fröhlich, Haverbeck.

"Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait complice des menteurs et des faussaires"​ (Charles Péguy)

« Débattre avec quelqu'un,c'est prendre le risque de changer d'avis » (Raymond Aron)

"L'Histoire est du vrai qui se déforme,et la légende du faux qui s'incarne" (Jean Cocteau)

DEVOIR DE MEMOIRE = DRESDE, les 13, 14 et 15 FEVRIER 1945.

" Dresde : Crime contre l'humanité,impuni à ce jour...."

"Souvenons-nous: Dresde 13,14,15 février 1945"

(Sur les raids aériens, lire « L’Incendie » de Jörg Friedrich aux éditions de Fallois. 2004 study ).

HELLSTORM - Tempête Infernale:ce film racontel'histoire que les vainqueurs,encore à ce jour, ne veulent pas que vous sachiez...
6 août 1945 : "Barbarie démocratique : Hiroshima " study

« Il y a quelque chose de pire que d'avoir une mauvaise pensée. C'est d'avoir une pensée toute faite. » (Charles Péguy)

"Qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche, écoutons les deux sons de cloche..."

Claude Sarraute: "notre shoa ont l'a vendu au monde entier".
Ayatollah Khamenei - "Les temps sombres sont devant nous "...
Un rabbin anti-sioniste : « la shoah a été créée par des sionistes. »

" Le professeur Faurisson a eu ​85 ans ​le 25 janvier​ 2014. Voici la vidéo qu'a composée pour lui un de nos correspondants allemands, que nous félicitons également "

" 1990, 45 ans après Nuremberg,les Sovietiques reconnaissent l'assassinat des officiers polonais dans la forêt de Katyn...."

" Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...."

L'avis de nos présidents de la république :

Nagasaki et Oradour: où est la vraie barbarie ?
SLU9AQIH6UU
Jean Jaurès : « Le courage, c’est de chercher la Vérité et de la dire ».
Les Derniers Jours du Grand Mensonge... Shocked Aucun Juif gazé - 'I'm With You'... scratch
Un valeureux guerrier pour la Vérité !! cheers

Partagez | 
 

  6 avril 1982 : mort de l’Amiral Gabriel Auphan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Spartacus

Kouros
Messages : 2075
Date d'inscription : 13/03/2010
Age : 50
Localisation : Les arènes

MessageSujet: 6 avril 1982 : mort de l’Amiral Gabriel Auphan.   Dim 6 Avr - 9:31

6 avril 1982 :
mort de l’Amiral Gabriel Auphan.





Gabriel Auphan est né le 4 novembre 1894 à Alès.

Il entre  à l’École navale en octobre 1911, enseigne de vaisseau en octobre 1914,
il sert sur la Jeanne-d’Arc en escadre du Nord, puis en avril 1915, en Méditerranée
où il participe aux opérations des Dardanelles.

En septembre 1915, affecté au service de renseignements établi dans l’île
de Rouad, sur la côte de Syrie, il organise un réseau d’informateurs couvrant
tout l’Orient.

Second du sous-marin Le Verrier en septembre 1917, il fait campagne
en Adriatique jusqu’à la fin de la guerre.
En janvier 1919, il est envoyé à Fiume pour y servir au renseignement,
puis en Égypte et au Liban.

Lieutenant de vaisseau en juin 1919, il commande le sous-marin Le Verrier
en Méditerranée, et rédige des études sur le rôle des torpilleurs lors
de la Bataille du Jutland et l’emploi tactique des sous-marins
en meutes dans lesquelles il préconise les idées qui seront réalisées
par l’amiral Donitz pendant la Seconde Guerre mondiale.

Affecté en juin 1922 à l’État-Major général de la marine,
il lance la construction des sous-marins du type Requin.

Capitaine de corvette en janvier 1927, il est affecté au cabinet
de Georges Leygues, ministre de la Marine, où il travaille en particulier
à la mise au point du décret organique du 22 avril 1927 réorganisant la marine.

Directeur des études puis commandant en second de l’École navale à Brest en 1933,
il sert ensuite au cabinet de François Piétri, ministre de la Marine.

Capitaine de vaisseau en octobre 1936, il reçoit en octobre 1937
le commandement de la Jeanne-d’Arc et de l’École d’application
des enseignes de vaisseaux
avec laquelle il effectue le tour du monde.
Il est alors affecté à la section d’études de l’État-Major général.


Nommé chef d’état-major des forces maritimes en août 1941,
Auphan maintint le contact avec la représentation diplomatique américaine à Vichy.

Secrétaire d’État à la Marine à partir d’avril 1942, il s’oppose aux exigences
allemandes en matière de tonnage marchand, déclarant :  
"Collaborer avec l’Allemagne signifie travailler avec elle, pas pour elle…"


Le 11 novembre 1942, l’amiral Gabriel Auphan donne l’ordre
aux deux amiraux de Toulon de :

) s’opposer, sans effusion de sang, à l’entrée des troupes étrangères
dans les établissements,bases aériennes, ouvrages de la Marine ;

) s’opposer de même à l’entrée des troupes étrangères à bord des bâtiments
de la flotte ; par des négociations locales, s’efforcer d’arriver à un accord ;

) en cas d’impossibilité, saborder les bâtiments .

C’est cette dernière solution qui est appliquée, dans la nuit du 26 au 27 novembre 1942,
les amiraux André Marquis, préfet maritime et Jean de Laborde, commandant les forces de haute mer, ayant appris que les Allemands
étaient sur le point de tenter un coup de main sur la flotte.

Après avoir incité sans succès le Maréchal Pétain à quitter la métropole,
il donne sa démission le 18 novembre 1942.

Il est chargé en août 1944 par le maréchal Pétain d’une démarche a
uprès de De Gaulle, afin qu’une passation de pouvoir soit officiellement menée.
Cette mission est vaine, De Gaulle ayant refusé de le recevoir.


Le 14 aout 1946, la Haute Cour de justice le juge et le condamne par contumace
aux travaux forcés, à la dégradation nationale à vie et à la confiscation de ses biens.
Les 19 et 20 juillet 1955, un second procès, le condamne uniquement
à 5 ans de prison avec sursis et 5 ans de dégradation nationale.

En 1956, le Conseil d’État lui rend son grade et ses droits à pension.

L’amiral Auphan consacre par la suite sa vie à l’écriture,
restant loyal à la mémoire du Maréchal Pétain.



L’amiral Auphan est membre de l’Association des écrivains catholiques,
Président de 1972 à 1976 de l’Association pour défendre la mémoire
du Maréchal Pétain (ADMP),il est aussi du comité de soutien à Jean-Marie Le Pen
pour l’élection présidentiel de 1981.


Il meurt le 6 avril 1982 à Versailles.





_________________
 

L'autre Histoire :
"qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche."

http://sansconcessiontv.org/

http://robertfaurisson.blogspot.it/2014/12/une-grande-dame-allemande-ouvre-la.html
Revenir en haut Aller en bas
 

6 avril 1982 : mort de l’Amiral Gabriel Auphan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L' Agora :: Hadès :: In Mémoriam-