L' Agora

Forum politique de libre expression & historique sans tabou.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Bienvenue sur le forum de L'AGORA, ici, le livre de notre Histoire a toutes ses pages....

(Noël 1941​)

Exemple de quelques pages d'Histoire "occultées" dans nos livres d'Histoire.... JO 1936 à Berlin : (Au dernier moment, toutefois, le comité américain, qui craignait les équipes hollandaise et allemande, revint sur sa décision. J. Owens et R. Metcalfe furent choisis aux dépens des deux athlètes… juifs. (S. Stoller et M. Glickman)(voir photo suivante) Le Bétar en uniforme avec son drapeau à Berlin: "En Histoire, la croûte, c’est le mensonge en lui-même, le pus, c’est l’occultation qui l’accompagne. N’hésitons pas à inciser et à tout purifier …"


Le saviez-vous ? Shocked

" Les Juifs déclarent la guerre aux Allemands en 1933."

"La Judée déclare la guerre à l'Allemagne"
Discours d'Adolf Hitler contre le Nouvel Ordre Mondial.

Le saviez-vous ? Shocked
Qu'est-ce que le fascisme ? scratch - Petite leçon rapide sur le fascisme.
« Quatre années d’Allemagne d’Hitler vues par un étranger » de Cesare Santoro. study

Affiche de propagande NS: (" On y voit une série d'animaux saluer Goëring.En haut à droite: un signe disant " Vivisection interdite" ( vivisection verboten ). (" Les animaux de laboratoires saluant Hermann Göring" )

Ces Nazis Noirs qui soutenaient Hitler. scratch
La liberté d'expression au "pays des Droits de l'Homme", c'est ça.... />
...hélas, d'autres "démocraties" embastillent ses citoyens pour délit d'opinion,voyez cette vidéo >
C'est un proverbe populaire utilisé par Shakespeare: "Henry IV", Première Partie, Acte III, scène 1, page 640 édition La Pléiade, traduction de Victor Hugo: << Dites la vérité, et vous humilierez le diable. >>
Ursula Haverbeck explique pourquoi l'Holocauste est le plus grand et le plus persistant mensonge de l'Histoire.
Ursula Haverbeck, 87 ans, est condamnée à dix mois de prison ferme !
Ursula Haverbeck, surnommée en Allemagne la « mamie nazie », a soutenu lors de son procès que « le camp d’Auschwitz n’a pas été un lieu d’extermination».
L'interview Vérité de Robert Faurisson à Méta Tour.
Démocratie dictatoriale : Wolfgang Fröhlich, en prison depuis 10 ans pour délit d’opinion. scratch
Udo Voigt (NPD): Violations des droits de l'homme en Europe : Dieudonné, Fröhlich, Haverbeck.

"Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait complice des menteurs et des faussaires"​ (Charles Péguy)

« Débattre avec quelqu'un,c'est prendre le risque de changer d'avis » (Raymond Aron)

"L'Histoire est du vrai qui se déforme,et la légende du faux qui s'incarne" (Jean Cocteau)

DEVOIR DE MEMOIRE = DRESDE, les 13, 14 et 15 FEVRIER 1945.

" Dresde : Crime contre l'humanité,impuni à ce jour...."

"Souvenons-nous: Dresde 13,14,15 février 1945"

(Sur les raids aériens, lire « L’Incendie » de Jörg Friedrich aux éditions de Fallois. 2004 study ).

HELLSTORM - Tempête Infernale:ce film racontel'histoire que les vainqueurs,encore à ce jour, ne veulent pas que vous sachiez...
6 août 1945 : "Barbarie démocratique : Hiroshima " study

« Il y a quelque chose de pire que d'avoir une mauvaise pensée. C'est d'avoir une pensée toute faite. » (Charles Péguy)

"Qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche, écoutons les deux sons de cloche..."

Claude Sarraute: "notre shoa ont l'a vendu au monde entier".
Ayatollah Khamenei - "Les temps sombres sont devant nous "...
Un rabbin anti-sioniste : « la shoah a été créée par des sionistes. »

" Le professeur Faurisson a eu ​85 ans ​le 25 janvier​ 2014. Voici la vidéo qu'a composée pour lui un de nos correspondants allemands, que nous félicitons également "

" 1990, 45 ans après Nuremberg,les Sovietiques reconnaissent l'assassinat des officiers polonais dans la forêt de Katyn...."

" Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...."

L'avis de nos présidents de la république :

Nagasaki et Oradour: où est la vraie barbarie ?
SLU9AQIH6UU
Jean Jaurès : « Le courage, c’est de chercher la Vérité et de la dire ».
Les Derniers Jours du Grand Mensonge... Shocked Aucun Juif gazé - 'I'm With You'... scratch
Un valeureux guerrier pour la Vérité !! cheers

Partagez | 
 

 5 mars 1945: mort d’Edgar Puaud.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Spartacus

Kouros
Messages : 2077
Date d'inscription : 13/03/2010
Age : 51
Localisation : Les arènes

MessageSujet: 5 mars 1945: mort d’Edgar Puaud.   Mer 5 Mar - 21:45

5 mars 1945: mort d’Edgar Puaud.






Edgar Joseph Alexandre Puaud est né le 29 octobre 1889 à Orléans.

Il s’engage dans l’armée en 1909. En mai 1914, le sergent Puaud,
du 133ème régiment d’infanterie, est reconnu éligible pour l’école militaire
d’infanterie de Saint-Maixent.
Mais il n’a pas l’occasion d’y entrer, la menace de guerre étant imminente.
Le 5 août 1914, le ministre de la guerre décide que les sous-officiers éligibles
pour les écoles d’officiers soient nommés aspirants.
Le 1er septembre de la même année, Puaud est nommé sous-lieutenant
à titre temporaire.
Au sortir de la guerre, en 1918, il est capitaine à titre définitif,
et détient les décorations suivantes :

- Croix de guerre avec sept citations (dont deux à l’ordre de l’armée),

- Croix de guerre des TO.E. avec deux étoiles de bronze,

-  Croix de Chevalier de la Légion d’honneur,

-  et la Médaille des évadés.

A partir de 1923, après une pause dans sa carrière militaire, il sert alors au 13ème  bataillon
de chasseurs mitrailleurs, dans l’armée du Rhin.
Il s’engage à la Légion étrangère en 1926.
Il combat au Maroc, en Syrie et en Indochine.
Depuis 1934 il détient le grade de commandant.

Il retourne en France en 1940, après l’armistice, il entre dans l’armée d’armistice
et prend le commandement du camp de Septfonds, dans le Tarn et Garonne.
Il se fait remarquer par son attitude hostile aux autorités allemandes,
à qui il ne sert pas la main !
Il rêve encore de revanche et cache des dépôts d’armes, malgré les risques.

En juillet 1942, Puaud s’engage par patriotisme à la Légion Tricolore,
dont il devient:

- le commissaire général adjoint. Promu au grade de lieutenant-colonel en 1941,

- puis colonel le 25 novembre 1942.
Le projet de Légion Tricolore étant avorté, Puaud devient début 1943
délégué général de la LVF en France.

Le 1er septembre 1943, il est nommé commandeur du régiment de la LVF reconstitué,
et part en Biélorussie rejoindre ses troupes.
Puaud est décoré le 20 février 1944 de la Croix de fer IIème classe pour la réussite
de l’opération antipartisans «Morocoo ».
Félicité par Vichy, il est fait Commandeur de la Légion d’honneur,
par arrêté du 13 mars 1944, et promu Général de brigade.
Toutefois la Wehrmacht ne reconnait pas son nouveau grade, et Puaud reste
pour cette dernière Oberst4.
Après les combats menés par la LVF à Bohr, fin juin 1944,
Puaud est décoré de la Croix de fer Ière classe.



 Le Colonel Puaud de retour du front de l’Est, 31 mars 1944




Puaud accepte d’être transféré à la Waffen-SS, en septembre 1944,
et est nommé Oberf0hrer, grade SS intermédiaire entre le colonel et le général,
sans équivalent dans les autres armées.
Plus haut gradé de la Waffen-SS française, il est naturellement commandeur
de la brigade «Charlemagne qui devient à compter du 10 février 1945 la 33.
Waffen-Grenadier-Division der SS « Charlemagne ».



En Poméranie, Puaud dirige les opérations du mieux qu’il peut.
A la tête du régiment de réserve, il parvient à s’échapper par miracle
quand celui-ci est encerclé et anéanti,à l’aube du 5 mars 1945, par les blindés
et troupes soviétiques. Puaud est vu vivant pour la dernière fois
par quelques soldats, blessé à l’épaule,
à l’arrière d’un cheval, vers 14 heures de la même journée.
Puaud donne l’ordre à ces hommes de ne pas s’occuper de lui
et de faire route vers l’ouest.

Ce qu’il advint après est moins sûr.
D’après l’Obersturmführer Multrier, Puaud fut pris en charge par un sous-officier
français à l’arrière d’une moto.
Attaqués par des tireurs embusqués soviétiques, Puaud fut de nouveau blessé.
Le sous-officier en question le dépose au sol d’un hôtel plein de blessés,
et se met à la recherche d’effets civils. Il revint le lendemain, trouvant l’hôtel vide
et souillé de sang, et la ville aux mains des soviétiques.
Multrier a recueilli ce témoignage à Prague, de la bouche du sous-officier en question,
durant les derniers jours de la guerre.



Fantaisies mises à part, Edgar Puaud est sans doute mort achevé par les soviétiques,
qui ignoraient qu’ils avaient affaire à un haut gradé -les soviétiques épargnant
en principe les généraux ou bien alors peut-être Puaud est mort en captivité,
des suites de ses blessures ou d’épuisement.


La cour de justice de la Seine le condamne à mort
par contumace le 11 octobre 1946.








Source :  study
http://la-flamme.fr/category/non-classe/

_________________
 

L'autre Histoire :
"qui n'entend qu'un son, n'entend qu'une cloche."

http://sansconcessiontv.org/

http://robertfaurisson.blogspot.it/2014/12/une-grande-dame-allemande-ouvre-la.html
Revenir en haut Aller en bas
 

5 mars 1945: mort d’Edgar Puaud.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L' Agora :: Hadès :: In Mémoriam-